Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Elizabeth Hay décrit avec une égale sensibilité les relations qui se tissent entre les employés d’une station de radio, à Yellowknife, au milieu des années soixante-dix, et les grands espaces qui les environnent.

Amitié, désir, jalousie, méfiance affluent et refluent entre ces personnages attirés par le Grand Nord.

Obnubilés par John Hornby, un célèbre explorateur, quatre d’entre eux partent sur ses traces et font un voyage de six semaines dans l’Arctique où ils découvrent une nature sauvage et grandiose, rendue avec une grande sensualité par une auteure attentive à la lumière et au climat tout autant qu’à l’odeur d’un grizzly, au son d’un troupeau de caribous ou aux couleurs de l’eau et des plantes.

La nuit sur les ondes est la traduction du troisième roman d’Elizabeth Hay, Late Nights on air (2007) qui a obtenu le Scotiabank Giller Prize, le ottawa Book Award et le Libris Award.

L’AUTEURE : ELIZABETH HAY

Née en Ontario, Elizabeth Hay a fait des études à l’Université de Toronto. De 1974 à 1984, elle a été animatrice à CBC Radio à Yellowknife, Winnipeg et Toronto. Depuis 1992, elle habite à Ottawa. De 1989 à 2007, elle a publié sept livres qui lui ont maintes fois valu d’être soit finaliste, soit lauréate à divers prix. En 2002, Elizabeth Hay a reçu le Marian Engel Award pour l’ensemble de son œuvre. Ses livres sont vendus aux États-Unis et en Angleterre et ils ont été traduits en plusieurs langues.

LA NUIT SUR LES ONDES
Elizabeth Hay
Traduit par : Hélène Rioux
XYZ ÉDITIONS
hors-Collection
2011 – 372 pages – 28,00$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

XYZ ÉDITEUR

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec depuis 2009 dans la catégorie « Littérature – adultes» :

Complicité du large
Reviens chanter rossignol
Brûlés par la nuit
Wilfrid Laurier – Oeuvrer pour l’unité du Canada
Louis Riel. Un homme de feu
Dina + Critique de Dominique Blondeau
Plume de fauvette
Ici Julie Joyal
L’arbre qui glapit + Critique de Dominique Blondeau
Thomas est de retour
Chutes libres
L’appartement du clown
La petite et le vieux
L’herbe est meilleure à Lemieux KompaK
Le seul défaut de la neige KompaK
Pierre Elliott Trudeau – Adulé et honni
Animal
Comme dans un film des frères Coen
Éros en thérapie
Les cages humaines
Des langues en partage ?
L’archipel de Caïn. Pierre Perreau et l’écriture du territoire
La nuit sur les ondes