Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->


La Petite vieille aux poupées
Nancy Vickers
Les Éditions David
Collection : Voix narratives et oniriques
176 pages
2002
13,95 $


Éditions David : catalogue


Éditions David/RÉCF : catalogue

Deux petites filles vivent des expériences qu’elle ne comprennent pas, mais dont elles sentent obscurément l’inconvenance.

Devenues adultes, Béatrice et Desneiges tentent de composer avec les actes commis contre elles, de survivre à un passé qui les a marquées à tout jamais : Barbara, la narratrice, s’invente une confidente imaginaire et Desneiges, la vieille dame, materne des poupées.

Souffrance et rédemption chez deux victimes d’inceste qui vont puiser dans leur éventuelle amitié la force de rompre la loi du silence. Un récit dérangeant, chargé d’émotions.


La belle photo Nancy aux nénuphars est de la photographe Claire Guillemette Lamirande.

Nancy Vickers est née Taureau, le 25 avril 1946, à Arvida au Saguenay et elle habite Ottawa depuis 1967. Elle portait en elle, un rêve, devenir écrivaine!

Son rêve est réalisé! Elle écrit dans plusieurs genres littéraires. Elle a publié des romans qui dénoncent, entre autres, l’inceste, l’intolérance, le racisme et d’autres plutôt noirs ou fantastiques comme Les Satins du diable, des récits, des nouvelles, un recueil de poésie et même trois contes fantastiques pour les jeunes : La montagne de verre, Le trône des maléfices, Les sorcières de chanterelles.

Elle explique la diversité des genres et des sujets qu’elle traite dans ses livres ainsi: » Il y a en moi une trinité de voix. Une des voix exprime la fantaisie et permet d’échapper à la noirceur d’une autre. »

Elle avoue écrire souvent en parallèle deux livres de genres complètement différents afin de s’équilibrer. Nancy Vickers écrit avec simplicité et sans détours sur des sujets souvent difficiles à aborder.

Elle a publié de nombreuses nouvelles et des textes poétiques dans des ouvrages collectifs et dans diverses revues littéraires.

Elle reçoit en 1993 le Prix CJBC (Radio-Canada, Toronto) pour son texte La saison des louves. En 1997, elle remporte le Prix Trillium pour Le Pied de Sappho, un conte érotique publié sous le nom d’Anne Claire.

Nancy Vickers, alias Anne Claire et Barbara Brèze, est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ).

Sa créativité et sa verve lui font imaginer des personnages attachants, pleins de fantaisie et de fougue, à l’image de leur auteure.

Son livre La Petite Vieille aux poupées est présentement en nomination au Prix des lecteurs Radio-Canada.
Voir et écouter :
Radio-Canada/Entrevue avec Nancy Vickers


NANCY VICKERS et JEAN MOHSEN FAHMY,
LAURÉATS DU PRIX LITTÉRAIRE D’OTTAWA.

Le jeudi 24 avril 2003, à la Bibliothèque nationale du Canada, avait lieu une cérémonie officielle afin de dévoiler les noms des grands gagnants du Prix du livre d’Ottawa.

Un prix de 2 500 dollars a alors été partagé entre deux auteurs francophones de fiction : Jean Mohsen Fahmy pour » Ibn Khaldoun, L’honneur et la disgrâce » (L’Interligne) et Nancy Vickers pour » La petite vieille aux poupées »
(Éditions David).

Les trois membres du jury, Lysette Brochu, Yves Antoine et Jean-Louis Grosmaire, ont grandement apprécié les deux livres…

Celui de Mme Vickers était qualifié d’un vrai coup de poing littéraire.

Avec les mots pour le dire, l’auteure révèle les ravages de l’inceste. C’est un livre important, d’une grande sensibilité, un livre à lire absolument.