Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Enfants 6/7/8 ANS ->

Agnès la poule est perplexe.

Quel mystère se tapit derrière le portail rouge de la ferme Boignon à Montigny-le-Chartif ?

On n’y perçoit nul caquètement. Nul gloussement.

Pourquoi cet étrange silence ? Et cette cour vide ?

Pourquoi Rodolphine n’est-elle pas venue l’accueillir ?

Agnès s’était pourtant empressée de prendre le premier train, celui de sept heures trente du matin, pour rendre visite à sa cousine au plus vite.

Rodolphine l’avait priée de la rejoindre, chez elle, à la ferme Boignon, sans autre explication.

Agnès avait beau l’appeler sur son téléphone portable, elle tombait constamment sur sa messagerie.

Elle n’est pas la seule poule du coin à se faire du souci.

Clotilde a reçu une lettre semblable de sa nièce, qui habite au même endroit…

Elle aussi a fait le voyage jusqu’à Montigny-le-Chartif.

Agnès la poule est maintenant très inquiète…

Dans ce livre, vous découvrirez d’autres contes tout aussi mystérieux : celui du bûcheron et de son pas-de-porte sans porte, celui du loup qui rêvait de devenir comédien, et encore l’histoire de la princesse qui se noyait une fois par semaine…

LA POULE PREND LE TRAIN
Texte de : Christian Oster
Illustrations de : Pascal Lemaitre
LES ÉDITIONS L’ÉCOLE DES LOISIRS
Collection Neuf
2007 – 96 pages – 15,95$ – 8,50€

LES ÉDITIONS L’ÉCOLE DES LOISIRS

Autres titres parus ce printemps :

L’Histoire d’un épouvantail débutant
Comment transformer un épouvantail timide et terriblement poli en un gardien de champ féroce et redoutable ? En l’affublant d’un chapeau miteux, d’un manteau noir et d’une écharpe qui claque au vent. Cela peut marcher un certain temps, mais est-ce bien suffisant ? L’habit ne fait pas l’épouvantail ! De même que ce n’est pas la couleur qui fait le violon. Alice a découvert entre deux poubelles un violon qui semble en parfait état, si ce n’est sa couleur un peu spéciale. Il est entièrement bleu. Alice a beau en tirer des notes aussi limpides que de l’eau de source, personne ne prend au sérieux son violon bleu. Comme si les instruments de musique devaient être de la bonne couleur !

Mona Lisa et moi
Hier, Thomas de Champilly-sur-Gardon était le plus heureux des garçons de dix ans. Il allait prendre le train pour la première fois, direction Paris et ses Champs-Élysées et surtout sa Mona Lisa. Aujourd’hui, il commence à douter de la réalité du bonheur. Dans le wagon, il a dû échapper à des pickpockets de sandwichs et au « petit garçon » d’une vieille dame adorable mais pas très observatrice. Puis tante Hélène est arrivée, en retard sur ses hauts talons, avec ses cheveux colorés et ses idées fantasques. Thomas sait qu’à Paris les gens sont un peu différents, bizarres, à l’ouest. Mais là, il se demande comment il va survivre à cette vie de dingues. Ici, on mange des trucs inimaginables, on se lave dans des baignoires lilliputiennes et on croise, le plus naturellement du monde, des escargots géants. Très vite, Thomas de Paris est à bout de souffle. Justement, il rencontre une fille, Dorian, qui aime les jeux de garçon et les garçons.

Le Douzième poisson rouge
Des poissons rouges qui apparaissent mystérieusement dans un aquarium. Une institutrice qui disparaît en laissant une fausse adresse. Un fantôme qui traîne mélancoliquement ses chaînes, tantôt le jour, tantôt la nuit. Une inconnue en robe rose qui vit pieds nus dans la forêt et s’enfuit dès qu’on l’approche. Telles sont les énigmes que doit résoudre l’auteur de romans policiers Christie Spivac, venu passer quelques jours à Sainte-Sabine-sur-Longève. Sera-t-il à la hauteur de sa réputation? Les élèves de la classe de CM1/CM2 se le demandent.