Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Après une série sans fin de tragédies survenues depuis son adolescence, Marie-Paule McInnis subit en 1996 une épreuve que peu d’êtres humains ont connue, c’est-à-dire la mort de ses deux fils, assassinés par leur père, lequel s’est ensuite suicidé.

Bien décidée à s’en sortir, madame McInnis se donne trois objectifs qui deviendront autant de raisons de continuer à vivre : étudier à l’université, écrire son histoire et surtout faire inhumer de nouveau ses enfants loin de leur père, afin qu’elle puisse se recueillir en paix sur leur tombe.

Avec La Survivante, cette victime de violence conjugale, meurtrie par la mort de ses enfants et déchirée par l’injustice, décide de rompre le silence et d’aider les victimes de violence.

Madame McInnis croit ainsi que la disparition de Jérôme et de Justin n’aura pas été vaine, si elle permet de sauver ne serait-ce qu’une seule autre personne.

Car le but avoué de ce livre est à la fois d’encourager les victimes de violence à porter plainte et d’aller chercher de l’aide auprès des ressources qui sauront les guider et les accompagner dans leurs démarches.

Il est désormais clair pour Marie-Paule McInnis que l’homicide conjugal n’est pas un drame passionnel, ni un acte de désespoir et encore moins un geste d’amour.

Au contraire, il est souvent précédé de toute une série d’actes stratégiques et répétitifs qui aboutissent à une longue relation de violence et de contrôle, et ce, jusqu’à l’inévitable…

L’AUTEURE :

MARIE-PAULE McINNIS est née en mai 1964 en Gaspésie. Elle est la cadette de quatre enfants. Sa mère est une femme au foyer très dévouée. Quant à son père, qui travaillait comme cheminot pour la compagnie de chemin de fer Canadien National, il est décédé d’un malaise cardiaque lorsque madame McInnis avait à peine 13 ans.

Après avoir vécu plusieurs deuils supplémentaires, dont ceux de son premier amoureux et de sa mère, elle est appelée à traverser une horrible épreuve.

En effet, dans les années 1990, son ex-conjoint s’enlève la vie après avoir assassiné ses deux garçons.

Suite à ce tragique événement, Marie-Paule McInnis doit faire face à de nombreuses injustices, mais elle a su se battre et rester forte.

C’est ainsi qu’à la fin de cette décennie, elle entre à l’Université du Québec à Chicoutimi, où elle obtient son baccalauréat en psychologie puis un certificat en réadaptation sociale.

Après avoir travaillé quatre ans au Centre féminin du Saguenay, cette auteure qui habite le Saguenay œuvre aujourd’hui en tant qu’intervenante en éducation spécialisée.

LA SURVIVANTE
Marie-Paule McInnis
LES ÉDITIONS JCL
Témoignage
Collection Victime
2009 – 316 pages – 24,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS JCL

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec dans la catégorie « Auteurs québécois – biographie, essais, document »

La proie. Témoignage de dénonciation d’une victime d’inceste
La survivante