Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Ce roman nous plonge dans l’univers des personnages marginaux de C’est la faute au bonheur, le premier roman d’Arlette Fortin, qui lui valait le prix Robert-Cliche en 2001.

« Mes merveilleux beaux fous ».

Mylène et ses deux hommes : Pierre qui chante encore dans les églises et Momo qui se spécialise dans les idées.

Bébé.

Puis, la réconciliation de Mylène avec son père, la part d’imprévus s’y rattachant.

Petite Maman, toujours fidèle à ses passions, la naissance de l’Autre, deuxième fruit savoureux de leurs amours à trois.

Et cette amitié pour les voisins : Bobonne et son bon M. Oesfort, les Jos-Louis plus solidaires que jamais, le Proprio et sa femme.

Leurs projets, le chant et les pratiques de leur pièce de théâtre sur la grande galerie commune.

Et finalement, le jour du grand débarquement.

Des histoires au quotidien tissées par la fantaisie et le drame que porte chacun des personnages.

Et bien sûr, ces parades dans les rues, tantôt pour la joie de tous et tantôt pour leur consolation.

L’AUTEURE :

Arlette Fortin a également signé un monologue mettant en scène une personne âgée qu’elle a interprété jusqu’à tout récemment.

Suite à quelques années d’enseignement en alphabétisation populaire, elle devient, de 1997 à 1999, l’instigatrice, la co-conceptrice et la rédactrice en chef du magazine Autrement dit. Un magazine destiné à une clientèle en difficultés de lecture.

Elle a aussi signé des nouvelles, de la poésie et un conte pour enfant dans des ouvrages collectifs.

Arlette Fortin organise et anime des événements littéraires.

Titres de cette auteure chez cet éditeur :

C’est la faute au bonheur
La vie est une virgule

LA VIE EST UNE VIRGULE
Arlette Fortin
VLB ÉDITEUR
Collection Roamn
2007 – 224 pages – 21,95$

VLB ÉDITEUR