Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Shoresby, modeste station balnéaire à deux heures de Londres où on s’ennuie entre les plages désertes et les boutiques fermées, a pourtant une légende : celle de Lost Soul’s Point, la pointe de l’âme perdue, d’où s’est jetée, il y a un siècle, l’héritière du domaine d’Appleforth, trompée dans son amour.

La légende de Lost Soul’s Point va réunir les héros de ce roman.

Jimmy, d’abord. Il a dix-sept ans et voudrait quitter Shoresby pour faire une école de cinéma. Il est amoureux de Verity, la fille du Grand Hôtel.

Verity, elle fait du piano et du chant, et rêve du grand amour avec le surfeur sémillant qui tient la boutique de sports.

Ned, un architecte veuf venu restaurer le domaine d’Appleforth, abandonné depuis cent ans, broie du noir, promène son chien, et boit. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de son chien qu’il fait la connaissance de la belle Ellen, une journaliste londonienne venue filmer Lost Soul’s Point.

Jimmy, Ned, Verity, Ellen, pour chacun d’eux, cette morte saison à Shoresby marquera un tournant…

Drôle et attachant, grave et léger, toujours inattendu, ce roman parle d’amitié et de fidélité, parle d’aimer, et de devenir adulte.

Déjà publiés par ces deux auteures :

Jamais deux sans toi – Et plus si affinités, Le garçon d’à côté.

LA VIE, L’AMOUR
Josie Lloyd & Emlyn Rees
Traduction : Christophe Mercier
LES ÉDITIONS PLON
2004 – 432 pages – 39,95$ – 20 euros

LES ÉDITIONS PLON