Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

L’engouement ne se dément pas! Après six journées particulièrement riches et trépidantes, le Salon du livre de Montréal, sans conteste l’événement de l’automne chaque année depuis 33 ans. Pendant cette courte semaine intense, tout Montréal aura vécu à l’heure du livre. Une fois de plus, le Salon a attiré les foules : 124 500 visiteurs ont franchi ses portes.

Ceux-ci ont pu circuler à loisir à travers les 950 stands de cette manifestation effervescente à la gloire du livre, se sont pressés aux nombreuses séances de dédicaces, ont rencontré leurs auteurs favoris parmi les 1 400 auteurs participants, ont élargi leurs horizons en découvrant de nombreux écrivains, ont assisté à des remises de prix, ont participé à des rencontres intimes ainsi qu’à des tables rondes et à des débats passionnants autour des préoccupations et interrogations du XXIe siècle… Au-delà de toutes les activités proposées, le lecteur aura eu l’occasion de flâner, de prendre le temps de bouquiner à souhait, de humer l’air du temps en faisant le plein d’idées, d’émotions et d’histoires… Chacun, des tout-petits aux plus grands, des lecteurs en herbe aux lecteurs assidus, y trouve son compte et ses coups de cœur.

Pour René Bonenfant, président du conseil d’administration et Francine Bois, directrice générale du Salon, c’est mission accomplie : ce 33e rendez-vous a constitué une vitrine sans pareille pour assurer le rayonnement du livre et de la lecture. Sa thématique, Livre ouvert sur le XXIe siècle, a suscité un bouillonnement de réflexions autour des grands enjeux de l’heure : géopolitique, environnement, développement durable, conflits sociaux, crise des médias, édition numérique et avenir du livre à l’heure des nouvelles technologies.

Pour sa part, Mireille Deyglun, présidente d’honneur, a été frappée par la grande diversité des visiteurs : «Il y en avait de tous les âges et plusieurs auteurs m’ont confié avoir été enchantés de la grande qualité des échanges qu’ils ont eus avec leurs lecteurs.»

RENCONTRES DE CHOIX ENTRE L’ÉCRIVAIN ET SON PUBLIC

Le Salon du livre de Montréal est le lieu de toutes les rencontres, tour à tour stimulantes, surprenantes, émouvantes ou enthousiasmantes! Les séances de dédicaces constituent des moments privilégiés, tant pour les lecteurs que pour les auteurs qui s’en nourrissent. Les invités d’honneur, Marie-Claire Blais, Joël Des Rosiers, Michel Folco, Cécile Gagnon, Pef, Jean-Jacques Pelletier, Maxime Roussy et Benoît Sokal en ont bien profité. Michel Folco en a surpris plus d’un en photographiant chacune des personnes à qui il a dédicacé un livre! On retiendra aussi ces écrivains et illustrateurs ayant suscité un véritable engouement : Achdé, Janette Bertrand, Michel Tremblay, Marie Laberge, Dany Laferrière, Janine Sutto et Jean-François Lépine, Bryan Perro, Nicolas Sparks, Kathy Reich, India Desjardins, Roméo Dallaire, Kim Thúy et Zep, pour ne nommer que ceux-là. Autre beau rendez-vous, pour la troisième année, le Cercle des intimes a permis à des groupes d’une trentaine de personnes de vivre des moments privilégiés, plus intimes, avec des auteurs.

LE CHOIX DU PUBLIC

De nombreux prix littéraires sont remis chaque année au Salon, notamment le 28e Prix du Grand public Salon du livre de Montréal/La Presse, en collaboration avec l’Association des libraires du Québec. Ce prix qui comprend deux volets a été remis à titre posthume à Michel David pour son roman Un bonheur si fragile, Tome 3, dans la catégorie littérature, et, à Kim Thúy pour Ru, dans la catégorie Essais.

DES ACTIVITÉS POUR TOUS LES GOÛTS

Tout au long du Salon, de nombreuses activités et animations, dont les Confidences d’écrivains, les Tables rondes et l’heure du conte en pyjama, ont fait le bonheur des petits comme des grands. Merci aux fidèles animateurs, Gilles Archambault, Jean Fugère, Julie Laferrière, Laurent Laplante, Claudia Larochelle, Elsa Pépin et Danielle Vaillancourt qui ont grandement contribué à leur succès!

UN STAND CONSTAMMENT ANIMÉ !

Mis sur pied par Rodney St-Éloi, directeur des éditions Mémoire d’encrier et sous la présidence de Dany Laferrière, le pavillon Haïti Solidarité, détour obligé auquel participaient 17 auteurs haïtiens, illustrait parfaitement cette réflexion du prix Médicis 2009 au lendemain du séisme : « Quand tout tombe, il reste la culture. » Et plus que jamais, il reste le livre, le succès du Salon en est un témoignage éloquent.

UNE EXCELLENTE RÉCOLTE DE LIVRES À OFFRIR ET UN ÉCRIVAIN LIBÉRɅ

La lecture en cadeau MD, LA cause du Salon depuis onze ans, a aussi été un franc succès. Les dons généreux permettront à des milliers d’enfants de milieux défavorisés de recevoir un livre au printemps prochain. Cette initiative de la Fondation pour l’alphabétisation a permis la récolte au Salon de 2 500 livres neufs. La cueillette se poursuit dans les 160 librairies participantes et dans plus d’une centaine de bibliothèques.

Le 16 novembre dernier, le blogueur égyptien Abdel Kareem Nabil Suleiman, jumelé avec l’invité d’honneur Jean-Jacques Pelletier, a été libéré. Cette année encore, les visiteurs ont été sensibilisés à la cause des prisonniers d’opinion et ont été nombreux à signer les pétitions pour les faire libérer au stand de Livres comme l’air, une initiative d’Amnistie internationale, de l’UNEQ (l’Union des écrivaines et écrivains québécois) et du Centre québécois du P.E.N. international.

L’ÉDITION NUMÉRIQUE, DORÉNAVANT INCONTOURNABLE

Les visiteurs au pavillon de l’édition numérique, venus s’informer des nouvelles technologies liées au livre numérique, ont pu y faire une découverte plutôt fascinante. Suscitant un vif intérêt, l’avenir du livre est sans aucun doute, une histoire à suivre…

Fait important à souligner, le Salon du livre de Montréal a pu compter sur l’appui de ses nombreux partenaires : d’abord la Société Radio-Canada – Radio|Télé|Internet, présentateur officiel du Salon, dont les ondes ont été une antenne de choix pour faire écho aux nombreux sujets abordés au cours de ce Salon, ainsi que La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Ministère du Patrimoine canadien, La Presse, Desjardins, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des Arts de Montréal, et remercie également ses collaborateurs, l’Association des libraires du Québec, le Bureau des festivals et des événements culturels de la Ville de Montréal, le Consulat général de France à Québec, la Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec, Eurofret, le Festival international de la Littérature, GES Exposervice Standard, Groupe Berger, l’Hôtel Hilton Bonaventure, Imprimerie Lebonfon, La lecture en cadeau, Livre d’Ici, Livres comme l’air, Memento, le Programme de Soutien 
à l’école montréalaise et Van Houtte, maître torréfacteur.

Fier du grand succès de cette édition, le Salon du livre de Montréal remercie les exposants, auteurs, éditeurs, diffuseurs, distributeurs, lecteurs et médias, et donne rendez-vous au public l’année prochaine, du mercredi 16 au lundi 21 novembre 2011.

Source : Communications Papineau-Couture