Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Alexandrie, en l’an 241 avant Jésus-Christ.

Le vieux sculpteur vient de rendre l’âme.

Pourtant, son histoire traversera le temps, consignée sur des rouleaux de papyrus dont l’existence restera ignorée pendant près de deux millénaires.

Volés par un pilleur de tombes lors de la campagne égyptienne de Napoléon, ils seront retrouvés, deux siècles plus tard, dans la villa d’un riche commerçant du Caire.

L’histoire débute en Lusitanie où deux jumeaux ibères sauvent de la mort un Athénien, qu’ils se promettent de rejoindre en Attique dès qu’ils atteindront l’âge adulte.

Au bout d’un long voyage éprouvant, Vîzo parvient le premier à Athènes où, en dépit de sa condition d’esclave domestique, il se passionne pour la philosophie.

Son frère Côvo, quant à lui, s’arrête à Carthage.

Il devient commerçant et épouse une jeune Carthaginoise, Elisha, bientôt mère de Ditàlco.

Un séjour à Athènes sera l’occasion pour ce dernier de faire l’apprentissage de la sculpture et d’ouvrir son esprit à la réflexion.

La violence cependant n’épargnera pas cette famille et un drame incitera Ditàlco à s’installer à Alexandrie.

Cette époque fascinante est rendue par une plume généreuse et précise.

Marquée par le démembrement de l’empire d’Alexandre et les affrontements sanglants de ses principaux généraux, elle ouvre sur une nouvelle ère, dite hellénistique, où se rejoignent les cultures grecque, persane et égyptienne.

C’est sur cette toile de fond riche et colorée que se dessinent les destins des protagonistes du Centre du monde.

Enrichi de descriptions alertes, le récit de la vie de Ditàlco et de ses ancêtres ouvre une fenêtre sur un passé absolument subjuguant.

L’AUTEUR : ARMANDO SANTIAGO

Portugais d’origine, Armando Santiago a émigré avec sa jeune famille à Trois-Rivières en 1968 pour y prendre charge des cours d’écriture au Conservatoire de musique. Il crée alors l’orchestre symphonique du Conservatoire, embryon de ce qui deviendra l’OSTR, fondé, lui, par un de ses élèves de l’époque, Gilles Bellemare. Sa carrière de musicien le mènera ensuite à Québec où il sera notamment directeur du Conservatoire. Il vit à Cap-Rouge où il se consacre à l’écriture.

LE CENTRE DU MONDE
Armando Santiago
LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME
2010 – 374 pages, 32,95 $

Visitez leur site internet pour découvrir d’autres auteurs :

LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec depuis 2009 dans la catégorie Littérature :

Nouvelles du Chili
Le Barrio
Léchées, timbrées
Le masque étrusque
Ici et là
Le chat proverbial
Valdera
Partir de là
Vie d’Anne-Sophie Bonenfant
L’ammonite
Le cahier des villes
Maisons pour touristes
Il faut me prendre aux maux
M.
Inventaire du Sud
La pêche aux vélos
Le centre du monde