Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Le Chandelier d’or est le plus grand trésor qui ait disparu lors du dernier conflit sanglant des croisades.

Il s’agit de la ménora juive, que les Romains ont dérobée en 70 apr. J.-C. lorsqu’ils ont pillé le temple de Jérusalem avant de rentrer triomphalement à Rome.

Qu’est devenue la grande ménora, symbole du peuple juif, dont on a perdu la trace au cours de la dernière et de la plus terrible des croisades ?

Certains, parmi les activistes juifs, pensent qu’elle a survécu et qu’elle est cachée au Vatican.

D’autres sont convaincus qu’elle a connu un sort encore plus extraordinaire, tout au début de l’histoire…

La réponse est enfouie dans le passé, sous un voile de mystère et de cupidité, depuis l’époque des conquérants vikings jusqu’aux nazis.

Aujourd’hui, elle fait peut-être partie des secrets bien gardés du Vatican.

Jack Howard est le seul homme à pouvoir la retrouver.

Mais le temps joue contre lui.

L’histoire lui livrera-t-elle l’un de ses plus obscurs secrets ?

Sa quête l’emmène de la chute de l’Empire romain aux derniers jours du pouvoir nazi – et dévoile une piste encore plus palpitante qu’on ne l’imaginait.

La quête du plus grand trésor perdu a commencé…

L’AUTEUR :

Le thriller à sensation de la fin d’année 2006 par DAVID GIBBINS, l’auteur du best-seller Altantis, paru chez First.

Après ce succès, David Gibbins nous offre une nouvelle fois un roman d’aventure plein d’action et de suspense, digne de Clive Cussler ou de Dan Brown lui-même.

Universitaire à Cambridge, l’auteur est une autorité reconnue dans le domaine des civilisations disparues.

LE CHANDELIER D’OR
David Gibbins
Traduction Anne-Carole Grillot
LES ÉDITIONS FIRST
2006 – 366 pages – 29,95$ – 22,90 euros

LES ÉDITIONS FIRST