Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


LE CONSENTEMENT

Le Consentement trace l’histoire d’une adolescente emprisonnée depuis la tendre enfance dans le silence, le refus et le malentendu.

Non désirée par une mère en quête d’accomplissement personnel, Léa pousse comme une plante sauvage, se nourrissant de ce dont la nature la comble si généreusement, laissant même croire à l’enfant que la terre, le soleil et l’eau peuvent être un substitut de famille.

Une enfance solitaire avec sa magie et ses drames.

Magie de la lecture qui crée de toutes pièces un univers parallèle dans lequel Léa trouve un terrain de survie.

Drame de la solitude, drame de l’agression, drame de la tromperie, et pire que tous, drame du silence et de l’absence.

Léa réussira à survivre tant bien que mal sur la ferme familiale, nid et désert à la fois, trouvant un équilibre précaire entre la tendre sollicitude de sa soeur aînée, la sourde colère de sa mère et l’indifférence des autres membres de la famille.

De désillusion en désillusion, Léa sera confrontée avec les choix fondamentaux de la vie, le choix entre la vie et le refus de vivre, le choix entre une vie rêvée et le consentement à la vie telle qu’elle est, aux autres tels qu’ils sont.

OPINION :

Hier soir, je me suis couchée à 1h30…. Impossible de quitter ce livre sans en avoir lu la dernière ligne….

Le premier chapitre nous prend immédiatement aux tripes.

Par ses phrases courtes qui claquent; on lit en haletant.

Puis l’histoire s’installe et l’on devient envoûté par l’écriture remarquable, l’intériorité dégagée.

Mme Robertson a une façon de décrire la vie qui fait que je ressentais la pluie dégouliner dans mes cheveux, le froid, l’odeur de l’humus de la forêt, la peine m’envahir et me pincer le coeur.

Léa ressemble à une biche apeurée traquée dans un coin qui parfois, pour éloigner le malheur, donne des coups de sabot avec ses pattes de devant…

Léa consentira-t-elle À LA VIE? Je vous le laisse découvrir…

LE CONSENTEMENT
Carmen Robertson
LA PLUME D’OIE
204 pages – 19,95 $

Pour consulter les chroniques LIVRES précédentes, cliquez sur AUTRES TEXTES.