Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->


Dans un empire en pleine décadence, le destin exceptionnel d’une héroïne romantique prise dans la tourmente d’une passion destructrice..

Une formidable saga historique qui mêle amour, aventure et intrigues, un «Autant en emporte le vent» au goût d’opium.

Chine, 1899.

Alors que les puissances occidentales se disputent le contrôle de la Mandchourie, la société secrète de Boxers attise les sentiments xénophobes et fomente un vaste soulèvement contre les «diables» étrangers.

À Shishan, l’heure est à l’insouciance.

Tandis que les membres de la communauté anglaise s’apprêtent à fêter l’achèvement du chemin de fer, la jeune Helen Frances succombe au ténébreux Henry Manners et s’initie clandestinement aux charmes vénéneux de l’Orient.

Mais, dans le Palais des plaisirs divins, la luxueuse maison close de la ville, de sombres conspirations s’organisent.

Espions, trafiquants d’armes, marchands, missionnaires, honnêtes citoyens ou aventuriers, tous les Occidentaux sont menacés.

Et, quand Sishan basculera dans le chaos, Helen Frances, Henry et les autres devront faire de terribles choix pour sauver leur vie…

L’AUTEUR :

ADAM WILLIAMS, dont la famille vit en Chine depuis quatre générations, est né à Hong Kong en 1953. Spécialiste de l’Extrême-Orient, il s’est installé à Pékin en 1985 avec sa femme, d’origine chinoise, et leurs deux enfants. Directement inspiré de l’histoire de ses arrières-grands-parents, médecins missionnaires émigrés d’Edimbourg en Chine à la fin du XIXe siècle, ce titre est son premier roman.

LE PALAIS DES PLAISIRS DIVINS
(The Palace of Heavenly Pleasure)
Adam Williams
Traduction : Michèle et Jérôme Pernoud
LES ÉDITIONS BELFOND
612 pages – 34,95$ – 21,50 euros

LES ÉDITIONS BELFOND