Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Au cœur de la forêt de Trempes, se sont autrefois produits des événements tragiques qui amènent Paul Faber et Charles Wilson à s’y retrouver vingt-cinq ans plus tard, l’un se balançant au bout d’une corde et l’autre se débattant avec les spectres de son enfance.

Qu’est-ce qui a bien pu pousser un homme de dieu au suicide et qu’est venu faire Wilson dans ce village où son passé refuse de se laisser saisir ?

C’est ce que nous dévoile ANDRÉE A. MICHAUD dans un roman qui ne laissera personne indemne, pas même le lecteur, en proie à ces angoisses où nous jettent parfois les miroitements de la folie de l’autre.

Car c’est bien de folie qu’il s’agit ici, de la sombre folie des hommes cherchant désespérément la source de leur malheur, puis de la lumière enfuie de l’enfance, de cette vacillante lumière qu’à force de trop vouloir ranimer on finit par éteindre à jamais.

Dans une prose à la fois incisive et poétique, ANDRÉE A. MICHAUD nous fait pénétrer, avec ce titre dans un univers troublant où les morts s’animent et où les animaux, les arbres, le vent semblent détenir des vérités qui échappent aux hommes.

Puis, prenant à témoin les pluies de l’automne, elle pousse le lecteur à s’interroger sur ce qu’on pourrait nommer l’au-delà, puis à affronter avec elle, pas à pas, les dangers de la forêt de Trempes.

L’AUTEURE :

ANDRÉE A. MICHAUDest née à Saint-Sébastien, dans la Haute-Beauce.

Les paysages où elle a passé son enfance et son adolescence ont profondément marqué son œuvre, où la présence de la nature et de ses éléments est prédominante.

À ce jour, elle a publié cinq romans unanimement salués par la critique : Le Ravissement (L’Instant même 2001), qui lui a valu le prix du Gouverneur général en 2001, Les Derniers Jours de Noah Eisenbaum (L’Instant même, 1998), Alias Charlie (Leméac, 1994), Portraits d’après modèles (Leméac 1991) et La femme de Sath (QA, 1987).

Elle a également écrit deux textes pour le théâtre, un recueil de textes imagés intitulé Projections (J’ai vu, 2003), en collaboration avec la photographe Angela Crauerholz, de même que divers textes de fiction et commentaires critiques dans différents périodiques.

LE PENDU DE TREMPES
Andrée a. Michaud
LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE
Collection : Littérature d’Amérique
2004 – 232 pages – 19,95$

LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE