Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

<ib« L’argent, l’argent, l’argent,
tout tourne autour de lui »

Laurent Laplante

De nos jours, la convoitise d’un futur héritage est un sport tabou mais passablement répandu. Il est en effet mal vu de souhaiter à haute voix un décès « profitable ».

Mais cela ne signifie pas que les proches d’un homme riche soient incapables de tels calculs.

C’est le cas de Gisèle et de Simon, qui ont toujours vécu au crochet de leur père et qui comptent bien hériter de sa fortune.

Or, lorsque apparaît la belle Carlotta et que le riche paternel crée pour elle une fondation dans laquelle il engouffre des millions de dollars, la lutte s’engage.

Les deux enfants tiennent à leur argent et ils le font savoir.

C’est à ce moment que se produit le décès du père, une mort qu’il avait prévue, car quelques jours auparavant, il avait envoyé une lettre à la police, où il exprimait sa crainte d’être assassiné.

Mais pourquoi les enfants auraient-ils commis un meurtre, puisqu’ils lui avaient déjà arraché légalement le contrôle de l’héritage?

De son côté, Carlotta avait-elle avantage à liquider celui dont dépendait sa cause?

C’est sur ces questions que débute l’enquête des inspecteurs Pharand et Marceau, qui n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Dans ce roman dont la qualité saute aux yeux dès les premières lignes, monsieur Laplante nous entraîne dans une histoire fort bien ficelée et écrite dans un style et sur un ton qui sont devenus aussi familiers qu’appréciés.

Une combinaison qui a fait ses preuves et que l’auteur sait renouveler avec le savoir-faire d’un maître queux.

Critique d’Uparathi

LE RÉSEAU CARLOTTA
Laurent Laplante
LES ÉDITIONS JCL
Collection Couche-tard
2007 – 306 pages – 17,95$

LES ÉDITIONS JCL

Titres de Laurent Laplante présentés chez Planète Québec

Enfants :

La démocratie, j’aime ça!
La démocratie, je la reconnais!
La démocratie, je l’apprends
La démocratie, je l’invente

Adultes :

Des clés en trop, un doigt en moins
Dixit Laurent Laplante
Les mortes du Blavet
Je n’entends plus que ton silence
Vengeances croisées
Le réseau Carlotta