Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique santé, sexualité et sport ->


47% des parents donnent un tranquillisant à leur enfant.

Basé sur une enquête réalisée auprès de 1 484 parents par le magazine « Today’s parent », ce livre vous surprendra par ses révélations et répondra aux divers mythes qui sont véhiculés dans notre société.

L’enquête démontre que les troubles de sommeil sont plus répandus que l’on croit.

En effet, 76% des enfants ne commencent pas à faire leurs nuits avant l’âge de 12 mois.

Bien que la croyance populaire veuille que prendre un bébé dans son lit soit néfaste, il semble que plus de la moitié des parents aient cette habitude.

Mais au fond, l’important, n’est-il pas de trouver une solution pour que la petite famille dorme ?

L’approche compréhensive de l’auteure BONNY REICHERT mettra un baume sur vos inquiétudes et vous fera comprendre que l’humain, même tout petit, est complexe.

Questionnant les méthodes médicalisées et systématisées, elle met en lumière que cette situation est peut-être plus normale que ce qu’en disent les spécialistes.

Très accessible, son propos s’appuie, entre autres, sur sa propre expérience de mère.

Ayant deux enfants, elle a décidé, tout juste après la naissance de son premier enfant, que de se lever aux petites heures pour réconforter un enfant qui pleure n’est pas une erreur ; c’est un choix !

Dans ce livre, elle fouille le sujet du sommeil chez l’enfant avec intelligence, sensibilité et humour.

Loin d’être une spécialiste médicale en matière de pédiatrie, le message qu’elle lance aux parents est de se faire confiance et de prendre avec un grain de sel toutes les remarques culpabilisantes et les techniques d’apprentissage du sommeil.

Avis à tous les parents qui, des nuits durant, font les 400 pas pour endormir leur bambin : vous n’êtes pas de mauvais parents et il n’y a pas de mauvais bébé.

En lisant ce livre, vous comprendrez rapidement que vous n’êtes en rien liés au cycle de sommeil de votre enfant.

Dédramatisant une situation qui remet en question le talent d’être parent, il est la réponse aux pressions sociales auxquelles plusieurs personnes sont confrontées.

Ce livre est le parfait antidote à la culpabilité parentale.

LE SOMMEIL CHEZ L’ENFANT
Bonny Reichert
Traduction : Jérôme Clément
LES ÉDITIONS CARACTÈRE
2005 – 160 PAGES – 16,95$