Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

Lian vit à Hong-Kong avec son ami Fushi et il exerce un ennuyeux travail de sollicitation téléphonique.

Pour se détendre, il se rend souvent au Revolving Café où il est si obsédé par des stripteaseuses électroniques qu’il se demande si elles ne sont pas réelles.

Mais cette obsession est bientôt remplacée par une autre quand il rencontre Mei, dans un bordel, une jolie blonde qui sent la fleur de prunier et qui danse pour les clients.

Lian développe aussi un intérêt pour les oiseaux quand, après avoir perdu de l’argent à l’hippodrome, il se rend au Yuen Po Street Bird Garden pour y dénicher l’oiseau qui lui apportera chance et fortune.

Là, il fait la rencontre de Mianzi, un marchand d’oiseaux engagé dans un étonnant rituel de destruction.

Le marché aux oiseaux n’est pas le seul lieu fascinant d’un roman où Hong-Kong est très présente.

À la suite des personnages, on découvre le trou à rats qu’a loué un médecin canadien pour qui Mei danse, on entre dans un bar de chiens et de chiennes sacrés, on traverse le Victoria Park, où des personnes âgées dansent sur du disco, on s’égare dans l’inquiétant district de Mong Kok, sillonné par les triades, une puissante organisation criminelle, on admire les grandes tortues vertes de l’île de Lamma.

Titres de l’auteur présentés chez Planète Québec :

Les mouches pauvres d’Ésope
Les cages humaines

Son premier roman, Les mouches pauvres d’Ésope, paru en 2004, ayant été applaudi par la critique et ayant été finaliste au prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec, Émilie Andrewes a vite été classée parmi les jeunes auteurs à surveiller.

Avec ce troisième roman, Les cages humaines, nous pouvons confirmer que cette jeune auteure a un talent fou et un imaginaire débordant, voire délirant!

L’AUTEURE :

ÉMILIE ANDREWES est née à Montréal en 1982. Elle détient un baccalauréat en anthropologie avec spécialisation en archéologie. Son premier roman, Les mouches pauvres d’Ésope (XYZ, 2004), a été finaliste au prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec. Il a été suivi de Eldon d’or, en 2006. Les cages humaines est son troisième roman.

LES CAGES HUMAINES
Émilie Andrewes
Illustrateur : Simon Marcus / Corbis
LES ÉDITIIONS XYZ
2010 – 198 pages – 20,00$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

XYZ ÉDITEUR

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec depuis 2009 dans la catégorie « Littérature – adultes» :

Complicité du large
Reviens chanter rossignol
Brûlés par la nuit
Wilfrid Laurier – Oeuvrer pour l’unité du Canada
Louis Riel. Un homme de feu
Dina + Critique de Dominique Blondeau
Plume de fauvette
Ici Julie Joyal
L’arbre qui glapit + Critique de Dominique Blondeau
Thomas est de retour
Chutes libres
L’appartement du clown
La petite et le vieux
L’herbe est meilleure à Lemieux KompaK
Le seul défaut de la neige KompaK
Pierre Elliott Trudeau – Adulé et honni
Animal
Comme dans un film des frères Coen
Éros en thérapie
Les cages humaines