Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Les Enfants de l’été
Estelle Beauchamp
Les Éditions Prise de parole
2004
208 pages
ISBN: 2-89423-172-5
20 $

Les Éditions Prise de parole
109, rue Elm, bureau 205
Sudbury, Ontario
P3C 1T4

Téléphone: (705) 675-6491
Télécopieur: (705) 673-1817

Courriel: prisedeparole@bellnet.ca

Directrice générale: Denise truax
Directeur administratif: Alain Mayotte

Voir : RÉCF

Les Éditions Prise de parole annoncent la parution du troisième roman d’Estelle Beauchamp, Les Enfants de l’été.

Le roman retrace les mémoires des quintuplées Therrien, rédigées sous la plume des deux dernières survivantes, Léa et Jeanne, qui s’engagent à donner une voix et un sens à leur passé.

Au fil des pages, les mots dressent un pont au dessus du temps. Puis doucement surgissent les détails d’un drame secret, vécu en commun une éternité plus tôt.

«Nous partagions un visage reflété d’un miroir à l’autre.» Pourtant, combien différentes elles sont: Jeanne, la studieuse; Corinne, l’insouciante; Aurélie, la généreuse; Léa, l’artistique; et Colombe, la vulnérable.

Nous les suivons au fil des expériences tantôt semblables, plus souvent divergentes de leurs vies: joies, amours, déceptions, tragédies. C’est de symbiose dont il s’agit tout au long de Les enfants de l’été. Une symbiose durable qui unit les sœurs jumelles, même au-delà de la mort.

Originaire de Montréal, Estelle Beauchamp habite l’Outaouais depuis trente ans. Au cours de sa carrière, elle a été professeure de langues et fonctionnaire publique. Elle se consacre maintenant à l’écriture. Elle est l’auteure de Les Mémoires de Christine Marshall (1995) et La Vie empruntée (1998).

«La Vie empruntée est un roman magnifique. La relecture permet d’apprécier la fusion réussie des matériaux de l’histoire et de l’affabulation, et aussi la très belle souplesse du style, sa fluidité, son efficacité. Et la richesse sobre d’une langue parfaitement maîtrisée.» Réginald Martel, La Presse