Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Après Les amants de pierre, Jane Urquhart signe ici un sixième roman dense, profondément émouvant et exigeant à la fois. Avec Les rescapés du Styx, la romancière ontarienne tisse une subtile intrigue en racontant deux histoires parallèles, dont l’une se situe dans un Toronto contemporain et l’autre, au XIXe siècle sur les rives du lac Ontario.

Le roman débute sur une scène purement envoûtante : un homme pris dans une tempête de neige perd ses forces et la mémoire du paysage familier qui l’environne.

Jérome McNaughton, un jeune artiste de Toronto, venu s’isoler sur une petite île en quête d’inspiration, trouve le cadavre d’Andrew Woodman emprisonné dans la glace.

Un an plus tard, Jérome, toujours marqué par cet événement, reçoit la visite de Sylvia Bradley, une femme dans la quarantaine, venue s’enquérir de la disparition de son amant.

D’abord surpris, intrigué puis troublé, Jérome tend l’oreille ; Sylvia lui confie sa singulière enfance et sa mystérieuse maladie, son mariage névrotique avec un médecin puis, sa rencontre magique avec Andrew, un géographe historien.

Cette grande passion aura permis à Andrew de lui raconter l’histoire prodigieuse de ses ancêtres et son amour des paysages insolites.

Au fil du récit, qui alterne entre le présent et le passé, nous apparaît sa propre et tragique maladie, la cause de leur séparation.

À travers des images obsédantes et une prose lumineuse, Les rescapés du Styx explore la fragilité de l’amour, les blessures de l’enfance, le pouvoir rédempteur de l’art.

Jane Urquhart prouve encore une fois son grand talent de styliste et de conteuse qui lui vaut une reconnaissance internationale.

Critique d’Uparathi

L’AUTEURE :

Poète, romancière et nouvelliste, JANE URQUHART est une des auteures phares de la littérature canadienne-anglaise.

Cinq de ses romans ont déjà été traduits en français et la qualité de son œuvre a été récompensée par de nombreux prix dont le prix français du Meilleur livre étranger pour Niagara et le prix du Gouverneur général du Canada pour Le peintre du lac.

Chroniques concernant cette auteure présentées chez Planète Québec :

Chronique sur Jane Urquhart
Les amants de pierre
Les rescapés du Styx

LES RESCAPÉS DU STYX
(Map of Glass)
Jane Urquhart
Traduction : Anne Rabinovitch
LES ÉDITIONS FIDES
2007 – 476 pages – 29,95$

Une petite visite chez cet éditeur vous fera découvrir de bien belles oeuvres :

LES ÉDITIONS FIDES