Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Dans Les rêves de mon père Barack Obama raconte son exceptionnel parcours. Celui d’un homme charismatique, candidat à l’investiture démocraate pour la présidentielle de 2008, qui représente désormais l’espoir et le renouveau pour des millions d’Américains.

Dès les premières pages de son récit, le ton est donné : ni lyrisme ni pathos, mais une grande sincérité.

Évoquant le bouleversement provoqué par la mort accidentelle de son père kényan, qu’il n’avait pas revu depuis des années, Barack Obama déroule le fil de ses souvenirs.

Naissance à Hawaii, Barack y est élevé par sa mère, blanche, originaire du Kansas, qui a épousé à l’université un brillant étudiant kényan.

Le bébé est âgé de deux ans lorsque son père part étudier à Harvard avant de rentrer en Afrique, où il occupera de hautes fonctions gouvernementales.

Après le divorce de ses parents, et le remariage de sa mère avec un Indonésien, Barack mène une vie idyllique à Djarkata.

C’est dans la bibliothèque de l’ambassade des États-Unis, où travaille sa mère, qu’il fait une terrible découverte : dans un magazine, il voit la photo d’un Noir affreusement défiguré après avoir voulu s’éclaircir le teint : on peut donc avoir honte d’être noir.

À douze ans, retour à Honolulu, chez ses grands-parents.

Brillantes études dans le meilleur établissement d’Hawaii et prise de conscience du terrible fossé qui existe entre Noirs et Blancs en Amérique.

Il rencontre son père, remarié de son côté, mais le déclic ne se fait pas, et ses questions existentielles restent sans réponses.

Les dernières années de lycée seront consacrées à la recherche douloureuse de son identité, exacerbée par sa double appartenance et par le fait qu’il n’appartient pas véritablement à la communauté noire.

À l’université de Los Angeles, puis à celle de Columbia, à New york, il se lance dans le militantisme.

Défendre la cause de ses frères noirs est désormais le but qu’il s’est choisi.

Après avoir travaillé deux ans dans une société de conseil financier à New York, il devient animateur social à Chicago, ville dévastée par le chômage.

Au sein d’une association travaillant en coopération avec les églises des quartiers noirs, il s’investit à fond dans une tâche où, trois ans durant, il côtoie la plus profonde misère, la délinquance et la violence, mais aussi le courage et la dignité.

À l’issue de cette période fondatrice pour lui, il décide de poursuivre ses études de droit à Harvard, afin de revenir plus tard à Chicago pour pouvoir continuer à défendre les déshérités, avec des armes nouvelles.

Mais auparavant, il décide de se rendre en Afrique.

Là, au Kenya, où il découvrira la vie tourmentée de son père et de ses frères et soeurs, il finira par réussir à réconcilier ses deux mondes ; le blanc et le noir.

LES RÊVES DE MON PÈRE
Barack Obama
Traduction Danièle Darneau
LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ
Collection Document
2008 – 454 pages – 24,95$ – 21,00€

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ