Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Une quête impossible

Un soir de tempête de neige, il y a longtemps, un étranger débarque dans un village corse si perdu qu’aucune carte ne le mentionne.

Astronome déchu et fatigué, il vient d’acheter un pic énigmatique dressé au-dessus du village pour y construire un observatoire.

Au soir de sa vie, il va tenter de mettre un terme à la quête impossible dans laquelle il s’est lancé quarante ans plus tôt.

Le choc provoqué par le sens de cette quête – sa dernière chance – déclenche un formidable face à face entre les habitants qui tourne bientôt à la déchirure.

Au coeur de ce qui fut autrefois la Corse sauvage et préservée, L’homme de Verdigi offre une parabole sur l’écoulement du temps et la précarité des entreprises humaines.

Paru sous le titre Quelque chose qui prend les hommes (Robert Laffont, 1993), ce livre a été encensé par la presse :

«Un roman sobre, beau, qui en dit plus sur la passion de l’impossible que beaucoup de récits de voyages. »

– Yves Viollier – La Vie

L’AUTEUR :

PATRICE FRANCESCHI

En 1975, à 21 ans à peine, Patrice Franceschi montait sa première expédition, chez les pygmées du Nord Congo. Depuis, il n’a cessé de parcourir la planète, des Moudjahiddins afghans aux Papous de Nouvelle-Guinée. Descendre le Nil à la rame ou faire le premier tour du monde en ULM relève de son mode de vie.

Aujourd’hui capitaine du trois mâts la Boudeuse, il revient d’un voyage de trois ans à la découverte des « peuples des l’eau ».

Il est l’auteur de nombreux romans.

L’HOMME DE VERDIGI
Patrice Franceschi
LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE NO 80
2008 – 138 pages – 13,50 – 7,50€

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE

Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Une quête impossible

Un soir de tempête de neige, il y a longtemps, un étranger débarque dans un village corse si perdu qu’aucune carte ne le mentionne.

Astronome déchu et fatigué, il vient d’acheter un pic énigmatique dressé au-dessus du village pour y construire un observatoire.

Au soir de sa vie, il va tenter de mettre un terme à la quête impossible dans laquelle il s’est lancé quarante ans plus tôt.

Le choc provoqué par le sens de cette quête – sa dernière chance – déclenche un formidable face à face entre les habitants qui tourne bientôt à la déchirure.

Au coeur de ce qui fut autrefois la Corse sauvage et préservée, L’homme de Verdigi offre une parabole sur l’écoulement du temps et la précarité des entreprises humaines.

Paru sous le titre Quelque chose qui prend les hommes (Robert Laffont, 1993), ce livre a été encensé par la presse :

«Un roman sobre, beau, qui en dit plus sur la passion de l’impossible que beaucoup de récits de voyages. »

– Yves Viollier – La Vie

L’AUTEUR :

PATRICE FRANCESCHI

En 1975, à 21 ans à peine, Patrice Franceschi montait sa première expédition, chez les pygmées du Nord Congo. Depuis, il n’a cessé de parcourir la planète, des Moudjahiddins afghans aux Papous de Nouvelle-Guinée. Descendre le Nil à la rame ou faire le premier tour du monde en ULM relève de son mode de vie.

Aujourd’hui capitaine du trois mâts la Boudeuse, il revient d’un voyage de trois ans à la découverte des « peuples des l’eau ».

Il est l’auteur de nombreux romans.

L’HOMME DE VERDIGI
Patrice Franceschi
LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE NO 80
2008 – 138 pages – 13,50 – 7,50€

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS ARCHIPOCHE