Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->


Troyes, 1865 : seule dans une pauvre chambre, une mère accouche d’une petite Alba.

Tous les destins lui sont contraires, pourtant l’enfant va connaître l’amour et le succès par la peinture de roses; elle deviendra « l’impératrice des roses ».

Le combat sera rude.

C’est Paris, la misère, des corsets à réparer pour la mère, la peinture d’éventails pour Alba, un monde fermé, machiste, un monde qui s’ouvre à la mode et au luxe en exploitant toute une population misérable.

Alba réussit à intégrer un très chic atelier de dessin.

Mais elle est malade, il lui faut quitter Paris ; malgré les difficultés, elle se rend dans les Pyrénées.

Là, c’est la révélation. Un homme, le mystérieux, l’impénétrable Frédéric. Et la peinture d’après nature, dans un lieu magique.

Le retour à Paris inaugure encore bien des épreuves, bien des séparations d’avec Frédéric, violoniste et joueur, aux prises avec un passé sombre.

Mais derrière une apparence discrète, Alba cache une détermination farouche. Elle imposera son talent et son amour aux yeux de tous.

Une fresque puissante et émouvante, et une évocation vibrante et colorée de femmes qui se sont battues pour s’imposer, faire avancer leur condition.

L’AUTEURE :

BERNADETTE PÉCASSOU-CAMÉBRAC est journaliste , réalisatrice de télévision. Elle a publié deux romans chez Flammarion : La belle chocolatière (2001) et Le bel italien (2003). Elle se consacre aujourd’hui à la littérature.

L’IMPÉRATRICE DES ROSES
Bernadette Pécassou-Camébrac
LES ÉDITIONS FLAMMARION
Collection Roman
2005 – 391 pages – 39,95$ – 20 euros

LES ÉDITIONS FLAMMARION