Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

De tous les personnages de pouvoir, Tseu-hi (1835-1908) reste l’un des plus fascinants.

Celle qui régna pendant un demi-siècle en maîtresse absolue de la Chine tenta en vain de protéger l’Empire du Milieu contre la sédition et le dépeçage par le Japon et les puissances occidentales.

La « fille orchidée » entre comme concubine au palais impérial en 1851.

Simple figurante dans la Cité interdite, elle devient en peu d’années, grâce à sa volonté, son intelligence et sa beauté, une actrice de premier plan.

À 17 ans, elle donne naissance à l’héritier, le futur empereur Tongzhi.

À 26 ans, elle est nommée impératrice douairière.

Convaincue de la suprématie des Mandchous et de la sienne propre, Tseu-hi ne recule devant aucun crime pour protéger le règne des Q’ing mandchous des intrusions du monde extérieur.

Sa rivale, la précédente impératrice douairière Tseu-han, disparaîtra de la scène en 1881, probablement empoisonnée – tout comme Tongzhi, qui meurt à 19 ans…

Tseu-hi a mené au tombeau la dynastie qu’elle voulait défendre à tout prix.

C’est avec la verve du romancier que Gerald Messadié raconte le destin de cette jeune fille que le pouvoir va transformer en monstre de cynisme…

La vie de Tseu-hi dépasse en extravagance toutes les fictions inspirées de nos Messaline et autres Caligula.

Un roman foisonnant, écrit avec le soucci de la vérité historiquue, si souvent malmenée dans le cas de Tseu-hi.

Voici quelques titres présentés chez Planète Québec :

Marie-Antoinette, la rose écrasée
Un espoir aussi fort – 3. Les années d’or
Ramses II L’Immortel – Tome 1 : Le diable flamboyant
Joséphine l’obsession de Napoléon
4000 ans de mystifications historiques
L’impératrice fatale T01 – La fille orchidée

L’AUTEUR :

Romancier, historien et essayiste né en Égypte en 1931, GÉRARD MESSADIÉ a publié de nombreux ouvrages sur les croyances, les cultures et les religions.

Outre sa célèbre tétralogie L’homme qui devint Dieu (Robert Laffont, 1988 à 1995), on lui doit notamment David, roi (Lattès, 1999), L’Affaire Marie-Madeleine (Lattès, 2002).

Ouverte par La Rose et le Lys, sa récente trilogie Jeanne de l’Estoille (L’Archipel, 2003) couvre plus d’un demi-siècle d’Histoire, du règne de Charles VII à la découverte de l’Amérique.

L’IMPÉRATRICE FATALE
1. LA FILLE ORCHIDÉE
Gérald Messadié
LES ÉDITIONS DE L’ARCHIPEL
Roman historique
2012 – 374 pages – 29,95$ – 21,00£

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL

Quelques titres présentés chez Planète Québec :

La terre du bout du monde
La vallée des disparus
La belle Hélène
Sexe, mensonges et politique
Johnny Live
Mentir… pour mieux vivre ensemble ? Pyschologie du mensonge
La belle imparfaite
Private Londres
Fleurs sanglantes
L’impératrice fatale T01 – La fille orchidée