Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Enfin rendue dans ses pleines amours, la Maman Burger de DANIEL GAGNON.

Écrit en 1968, un an après l’Expo 67, et porté par une langue truculente et lumineuse.

Maman Burger est le roman « on the road » d’un jeune auteur de vingt-deux ans qui chante les louanges de terre Québec et en célèbre les racines odorantes et tumescentes.

Maman Burger, dans lequel tout est verdoyant, luxuriant, et sent bon l’humus, comme le jardin de la tante Yvette, beau de parure et plein de bonnes intentions.

Dans ce titre, les destins et les élans amoureux des personnages convergent et divergent pour composer une fable piquante et libératrice.

Bien amourachés de Maman Burger, vous ne pourrez que parcourir les routes de la Belle Province, maman Burger aux commandes traînant dans sa suite et ses devants son fils iconoclaste Fédo et sa fiancée Hée Carté, sans oublier son falot de mari le papa, Cid le policier et l’oiseau-aumônier Saint-Onge.

Tout ce beau monde, dont vous ferez maintenant partie, se balade dans la nature, mange des hot dogs en chantant le Te Deum, et s’épivarde au gré du temps.

L’AUTEUR :

Né à Beauport sur le fleuve en 1946, DANIEL GAGNON est romancier, nouvelliste et essayiste. Auteur de douze romans, dont La Fille à marier qui lui a valu le Prix Molson de l’Académie des lettres du Québec en 1985, il a aussi publié trois recueils de nouvelles et plusieurs essais biographiques sur des peintres québécois.

Également peintre, il a réalisé le portrait de plus de quatre-vingts écrivaines et écrivains québécois.

MAMAN BURGER
Daniel Gagnon
LES ÉDITIONS TROIS-PISTOLES
2004 – 200 pages – 23,95$