Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

SEMAINE DE L’ACTION BÉNÉVOLE –
LE 23 AVRIL JOURNÉE MONDIALE DU LIVRE


MARMOTTE

Les turbateurs étaient en ville aujourd’hui. Nous avons pété la gueule aux blôkes de la rue Maple.

J’aime ça, péter la gueule aux blôkes. Les blôkes sont des chiens sales.

C’est pas moi qui le dis, c’est Tarzan. On ne peut pas se fier aux blôkes.
Dès que tu as le dos tourné, ils te plantent un couteau entre les hommes aux plates. On ne peut pas faire confiance aux blôkes.

Le samedi, les turbateurs vont souvent à la chasse aux blôkes. C’est moi le chef des turbateurs parce que je suis le père turbateur.

Les marmottes aiment se battre. Je suis le chef parce que j’ai Rintintin, mon fidèle compagnon.

Les autres turbateurs me suivent.

Il suffit que je dise: « Bon. Goddamfukinfrench! » pour que tous les turbateurs crient d’une seule et même voix: « YES!!! Les blôkes! Les blôkes! Les blôkes!!! »

OPINION:

Ce livre nous fait voyager dans l’univers d’un enfant maltraité, vivant dans un milieu totalement sordide. Nous sommes dans les années 50 environ et Marmotte doit avoir 10 ans.

Marmotte entend des mots et les interprète à sa façon d’enfant…
Comme perturbateur – il croit qu’il est le père turbateur – pour hockey – il entend lâké.

Il croit que son père travaille en Afrique parce qu’il part blanc le matin et qu’il revient noir le soir…. et les hommes qui vivent en Afrique sont noirs car l’Afrique c’est un grille-pain à homme.

Le père de Marmotte est incestueux, violent à l’extrème avec toute sa famille.
Et cet enfant, pour ne pas endurer cet enfer constant s’est transformé en marmotte. Un jour, il fut jeté à la cave à côté du caveau à patates pour dormir car un nouveau petit frère qui venait de la planète des fruits était né. Ce petit frère avait une tête en forme de poire…

Il fait pipi dans son lit, il a peur car les patates le regarde toute la nuit avec leurs yeux et le pipi c’est chaud et réconfortant…

Quand on se met dans la peau d’un de leurs voisins ou d’un camarade de classe, cet enfant est considéré comme un mésadapté-social-affectif – une vraie terreur – et quand on est dans sa petite tête d’enfant toute détraquée par la déchéance qui l’entoure et par les mauvais traitements qu’on lui inflige, on voudrait le prendre et le bercer…

On ressort de ce livre complètement bouleversé…

Par ses interprétations de mots, on sourit souvent – mais par tout ce qui couve sous ses actions, on ressent un tel désespoir…

Ce qui n’a vraiment personnellement bouleversée, c’est que dans la région de Lanaudière nous avons un cas semblable qui a été mis à jour il y a 2 mois: Le bourreau de Lanaudière – ce père qui a maltraité et sodomisé tous ses enfants et sa femme jusqu’au jour où elle a finalement parlé.

PAUVRES ENFANTS!!! Comment peut-on vivre sa vie après???? et PAUVRE FEMME!!! Comment se pardonner d’avoir enduré cela???

Un livre À LIRE ABSOLUMENT pour entrevoir ce que ce doit être pour des enfants de vivre dans de telles familles…

PÔLE INTERNATIONAL: collaboration de Loulou:
http://www.philagora.net/pole-int/revue.htm