Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Monsieur Michel Bergeron, récipiendaire du prix littéraire La Plume saguenéenne

La Fondation des amis des écrivains est heureuse d’annoncer que le prix littéraire La Plume saguenéenne a été décerné, pour l’année 2005, à monsieur Michel Bergeron.

Ce prix couronne son roman original intitulé L’Homme de neige. Conformément aux règles qui régissent le prix, l’œuvre a été publiée par Les Éditions JCL inc. et le livre est disponible dès à présent dans les maisons de distribution.

Voilà un roman particulièrement fertile en rebondissements. Jusqu’à la fin, le lecteur y est attendu par des surprises, de l’imprévisible. Une solide symbiose entre le triller et le roman épistolaire, magnifiquement supportée par un style vigoureux et souple, en font un livre à la fois original et d’une grande intensité.

Qui est donc cet ex-amant qui fait de nouveau irruption dans la vie de Janie après des années de silence et qui lui écrit, depuis un lointain hôpital où il se meurt, des choses inouïes ?

Alors même que la fille née de leurs amours part en vacances dans un camp d’hiver, quel retour sur son passé ne devra-t-elle pas faire, de quelles révélations deviendra-t-elle la lectrice impuissante !

L’Homme de neige a été primé parmi tous les ouvrages soumis en 2005 au concours de la Plume saguenéenne.

La sélection s’est effectuée parmi une dizaine de concurrents. Seuls deux genres étaient représentés, parmi les manuscrits reçus, soit le roman et le récit de voyage.

Le jury formé pour l’analyse des œuvres soumises était composé de personnes dont l’expertise dans le domaine est considérable.

Le texte proposé par Michel Bergeron s’est distingué par sa nouveauté, son intrigue particulièrement bien ficelée et ses grandes qualités d’écriture. L’auteur y manifeste un talent certain pour la narration. Il sait ménager ses effets, tout en soutenant fermement l’intérêt du lecteur.

Originaire de Dolbeau-Mistassini, au Lac-Saint-Jean, Michel Bergeron habite Boucherville, en banlieue de Montréal, où il poursuit une carrière juridique, orientée principalement vers la traduction et la révision. Musicien, il a composé trois albums pour le groupe Paparazzi ; il a plusieurs publications à son actif, dont un roman qui a été adapté pour le cinéma.

Source :
La Fondation des amis des écrivains
Clément Martel