Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Micheline Lachance reçoit la Bourse d’écriture Gabrielle Roy 2013

Le Fonds Gabrielle Roy et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois sont heureux d’annoncer que l’écrivaine et historienne Micheline Lachance est la lauréate de la Bourse d’écriture Gabrielle Roy pour l’année 2013.

Le jury composé d’André Major, membre du Fonds Gabrielle Roy, et des anciens lauréats Marcel Labine (2012) et Monique La Rue (1996), a souligné l’apport significatif de madame Lachance dans le paysage littéraire québécois depuis plusieurs années.

L’aspect historique de ses œuvres et son expérience journalistique constituent en outre un joli clin d’œil à la carrière de Gabrielle Roy, elle-même journaliste et reporter au début de sa carrière.

L’écriture et l’histoire sont les deux passions qui animent Micheline Lachance. Depuis plus de trente ans, elle engage notre mémoire collective dans un vaste parcours de réappropriation de notre passé, que ce soit à travers son œuvre littéraire ou son engagement journalistique.

Au fil des ans, ses romans et ses biographies lui ont valu de nombreux prix, notamment le Prix du Grand public du Salon du livre de Montréal – dont elle a été présidente d’honneur de 2005 à 2007 – et, à plusieurs reprises, le Grand Prix du livre de la Montérégie. En 2012, elle a reçu le Grand Prix littéraire de la Presse québécoise. Comme journaliste, elle a dirigé le magazine Châtelaine pendant cinq ans, avant de passer à L’actualité où elle signe des reportages depuis une vingtaine d’années. En 2006, elle a reçu le Prix Judith-Jasmin, remis par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec pour la meilleure œuvre journalistique de l’année dans la catégorie « portrait .

Micheline Lachance occupera la résidence d’été de Gabrielle Roy à Petite-Rivière-Saint-François au cours des mois de juillet et août. Elle y entreprendra la rédaction de son prochain roman : « Je ne crois pas aux mânes des disparus qui flottent dans l’air, mais je suis convaincue que le décor enchanteur et l’isolement, au pied du massif Saint-François, me seront salutaires », a-t-elle confié. En attendant ce nouvel opus, l’automne 2013 verra paraître sa biographie consacrée à Amédée Papineau, le fils de Louis-Joseph Papineau et l’un des plus grands mémorialistes du XIXe siècle.

Au fil des ans, la Bourse d’écriture Gabrielle Roy a été remise à plusieurs écrivains, notamment Madeleine Monette (1994), Élise Turcotte (1995), Monique La Rue (1996), Roland Giguère (1997), Suzanne Jacob (1998), Gilles Cyr (1999), Monique Proulx (2000), Yvon Rivard (2001), Diane-Monique Daviau (2009), Andrée A. Michaud (2010), Robert Lévesque (2011) et Marcel Labine (2012).

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois est un syndicat professionnel créé en 1977. L’UNEQ regroupe près de 1 400 écrivains : des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques, des essayistes, des auteurs pour jeunes publics, des auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socio-économiques des écrivains.

Source :
LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE