Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

L’affection de Charles Aznavour pour le Québec date des débuts de sa carrière, lorsqu’il est venu chez nous en duo avec Pierre Roche.

Et si, contrairement à son comparse, il est finalement reparti en France où l’attendaient sa jeune famille et un succès toujours grandissant, il s’est définitivement attaché à cette terre francophone en Amérique et nous l’a bien manifesté à chacune de ses visites.

Ce n’est donc pas un hasard si ce recueil porte le titre d’une nouvelle qui se déroule ici au Québec.

À moins que ce ne soit un clin d’oeil au critique littéraire québécois qui l’a encouragé, au moment de la sortie de son autobiographie, à publier les textes de fiction qu’il écrivait.

Mon père, ce géant raconte l’histoire d’un père plus grand que nature, trop grand en fait pour vivre, et d’un fils qui réalise qu’il n’a pas été tout à fait à la hauteur.

Une histoire inspirée certainement par les figures d’hommes forts et de géants québécois, où l’on retrouve aussi tout Aznavour, avec son sens aigu de l’amour et de la famille.

Ces seize nouvelles ont pour sujet commun un amour plus puissant que les personnages qui l’éprouvent : celui d’un grand-père pour son petit-fils, d’un clown pour l’enfant malade qui aurait pu être le sien, d’un homme pour son chien.

On y retrouve toutes sortes de visages d’Aznavour : l’élève de l’école du spectacle, l’artiste accompli qui regarde avec compassion les jeunes débutants victimes du star system, le mari fidèle.

Comme ses chansons, qui touchent les gens parce qu’ils s’y reconnaissent, ces nouvelles sont autant d’histoires, de confidences, d’humour et de fantaisie sur la vie, l’amour, nos joies et nos peines, nos rires et nos colères.

MON PÈRE, CE GÉANT
Charles Aznavour
LES ÉDITIONS FLAMMARION QUÉBEC
Nouvelles
2007 – 160 pages – 19,95$

Découvrez les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS FLAMMARION QUÉBEC