Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Bras droit de Frank Sinatra – Mr.S., comme il l’appelait -, George Jacobs ne l’a pas quitté d’une semelle pendant quinze ans…

Quand il entre à son service en 1953, «The Voice» touche le fond : le cinéma lui réserve des rôles mineurs, le public se lasse de ses rengaines, et Ava Gardner l’a quitté.

Mais qu’importent les mauvaises langues qui le disent fini, Frank Sinatra entreprend de reconquérir les sommets et ne fait pas les choses à moitié.

Une fois au zénith, il compte bien s’en donner à coeur joie.

Le petit immigré italien va porter «son» candidat à la Maison-Blanche, s’offrir des casinos avec l’aide de la mafia, créer sa propre maison de disques, imposer ses scénarios aux nababs des studios, et séduire les plus belles femmes du monde.

Au gré d’anecdotes inédites, dans une farandole de stars, de têtes couronnées, de politiciens, de magnats et de gangsters, émerge un Sinatra tour à tour vulnérable et arrogant, charismatique et violent, tendre et méprisant.

Un hommage irrévérencieux que seul un témoin de tous les instants pouvait rendre à la star.

«Mr. S.: le portrait le plus honnête, le plus complet et le plus croustillant jamais écrit sur Sinatra.»

-New York Time

MA VIE AVEC FRANK SINATRA
George Jacobs
avec la collaboration de William Stadiem
Traduction : Laurence Nectoux et Véronique Dreyfus
LES ÉDITIONS MICHEL LAFON
308 pages – 24,95$