Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


Les récits de « Nous avons rendu les vaches folles » nous entraînent dans un monde enragé qui court à sa perte. Avec un humour décapant, l’auteur met en scène des antihéros qui oscillent entre la colère et la soumission, au rythme des fêtes dérisoires d’une société de consommation.

Les rites de passage de l’Halloween, de Noël, du Nouvel An ou de la Saint-Valentin sont autant d’occasions pour les jeunes de ces récits de ruer dans les brancards afin d’échapper à la machine aliénante de la famille et de la dénégation.

Qu’il s’agisse de chercher un cadeau pour la fête des Mères ou de se saouler avec son père à Pâques, de partager avec sa petite sœur le désarroi d’être livré à soi-même dans son costume d’Ewok ou de faire honte à sa famille parce qu’on est devenu végétarien, les personnages de Nous avons rendu les vaches folles se sentent mal dans leur peau.

Vulnérables comme des veaux qu’on amène à l’abattoir ou des chevreuils qui se meurent sur le bord de l’autoroute d’un projet de société qui leur semble bien douteux, les jeunes hommes de ces récits ricanent devant la perspective d’un avenir pavé de mauvaises intentions.

C’est tantôt le chanteur d’un groupe punk hip-hop hardcore progressif alternativement métal un peu genre Rage against the machine qui se retrouve dans une descente de police dans un bar miteux à Laval, tantôt un poète d’occasion qui se fait éconduire par la jeune fille qu’il avait l’intention de demander en mariage en lui offrant une bague dans un restaurant chic.

Plein de ressources comiques, ces récits désenchantés dressent le portrait d’une génération discrète et rebelle en proie à un mal du siècle qui aura rendu les vaches folles, entre autres catastrophes annoncées.

Dans une langue chargée d’adrénaline, virulente et souvent véhémente, l’auteur, sur un ton espiègle et malicieux, réussit à nous faire sourire des déboires de ces âmes noires qui se débattent comme des diables dans l’eau bénite.

L’AUTEUR :

DOMINIC SÉGUIN est né à Hudson, en banlieue de Montréal, le 10 novembre 1977. Diplômé en lettres et en scénarisation, il est également auteur-compositeur-interprète.

NOUS AVONS RENDU LES VACHES FOLLES
Dominic Séguin
XYZ ÉDITEUR
Collection Hiéroglyphe
2005 – 96 pages – 15,00$

ZYZ ÉDITEUR