Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


On dit d’un artiste de génie qu’il est un « monstre sacré ».

Dans ce roman extraordinaire de Hans-Jürgen Greif, l’expression prend tout son sens.

Handicapé par un accident dramatique qui a coûté la vie à ses parents, le petit Lennart Teufel est condamné à regarder la vie à travers sa fenêtre.

Ses blessures aux jambes et au bassin dégoûtent ses camarades, et sa famille adoptive ne sait que faire de cet enfant taciturne, qui souffre en silence.

Une succession de hasards le conduisent à la Signora, une ancienne concertiste devenue professeure de piano.

La rencontre de ces deux êtres exclus et marginaux entraîne une découverte fabuleuse : Lennart sait chanter.

La Signora le prend sous son aile et, redécouvrant des méthodes inutilisées depuis des siècles, entreprend la formation d’un de ces phénomènes d’autrefois, le musico. Lennart n’est plus, reste Orfeo, la bête de scène.

Magnétique, érotique même, cette voix venue d’une autre époque laisse ses auditeurs pantois et provoque des réactions insoupçonnées chez Weber, un critique musical, ancien élève de la Signora, à qui celle-ci confie le chanteur lorsqu’elle sent sa mort approcher.

Kirsten, l’épouse de Weber, ne tarde pas à son tour à céder à l’envoûtement.

Par ce roman fouillé, étoffé, au style limpide, HANS-JÜRGEN GREIF ouvre une fenêtre sur un univers fascinant et des destins bouleversants.

On y sent toute la passion de l’auteur pour la musique et la voix humaine.

L’AUTEUR :

HANS-JÜRGEN GREIF est né en Allemagne et vit à Québec depuis plus de trente ans. Il enseigne les littératures allemande et française à l’Université Laval, de même que la phonétique orthophonique allemande aux chanteurs du Conservatoire de musique de Québec. Mis en nomination au Prix du Gouverneur général pour L’Autre Pandore (Leméac, 1990), il a fait paraître un recueil de nouvelles, Solistes (L’instant même, 1997), dont la critique a loué la constructin subtile et l’écriture soignée.

Commentaire de Catherine Bourgault :

Un des meilleurs livres que j’aie lu et ce n’est pas peu dire. La délicatesse de sa prose m’a littéralement émue, transportée. Par un personnage qu’il a su rendre fascinant, l’auteur a réussi à traduire le sentiment d’une âme en exil dans un corps humain trop vaste, une musique emprisonnée entre des os trop encombrants, une douleur silencieuse inexprimable.
J’en suis demeurée coite, au bord des larmes, mourant d’envie d’entendre cette voix céleste…
(Catherine est une jeune femme étudiante en lettres – Loulou)

CRITIQUE D’UPARATHI

ORFEO
Hans-Jürgen Greif
LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME
260 pages – 24,95 $

Visitez leur site internet :
http://www.instantmeme.com