Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Né à Douala en 1955, Fernando D’Almeida est considéré comme l’une des voix majeures de la nouvelle poésie africaine.

Son tout nouveau recueil, Parages de langage, emploi le temps comme incontestable mesure de vérité :

Le Temps en secret restaure
Les masques
Aux fossettes
Tatoués
D’étranges hiérophanies

Écrits des Forges s’associe au Éditions Henry, de France, afin de présenter une poésie dans laquelle se côtoient érotisme et concupiscence.

Fernando d’Almeida harmonise naturalité et corporéité :

Aux parenthèses de tes cuisses
Nous recueillons
Dans le noir des rivières
Le tumulte que fait ton corps
Lorsque t’ennoblit toute jouissance

Enseignant en littérature française, belge et québécoise à la Faculté de l’université de Douala, au Cameroun, Fernando D’Almeida a été journaliste pendant une vingtaine d’années.

Dans ce recueil, le langage « solennise le banal », « réunit dans l’inaccompli », « éventre la réalité » et « réinvente le vacarme de l’existence ».

Rien ne s’éternise sinon
La tension de l’être vers la chair

PARAGES DU LANGAGE
Fernando d’Almeida
LES ÉDITIONS ÉCRITS DES FORGES
LES ÉDITIONS HENRY
2008 – 120 pages – 14,00$ – 12,00€

Titres de cet auteur chez cet éditeur :

Parages du langage
L’arrière-pays mental

LES ÉDITIONS ÉCRITS DES FORGES