Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Magouilles et commerce (in)équitable

Pourquoi Flaco Moreno, chanteur français connu pour ses tubes à consonance hispanique et des prises de position altermondialistes, s’est-il suicidé à La Nouvelle-Orléans, où il était venu enregistrer son nouveau disque ?

Les parents du défunt, persuadés que leur fils au bonnet péruvien totémique a été assassiné, chargent Victor Boudreaux, le privé migraineux aux méthodes expéditives, d’éclaircir le mystère.

Une enquête qui le conduira dans les bayous de Louisiane, puis dans la jungle du Vietnam avant de le ramener à Saproville-sur-Mer, la ville de toutes les corruptions.

Un roman policier et d’aventures musclé, picaresque et immoral. Le commerce équitable y croise le trafic de pierres précieuses, une géniale combine de blanchiment d’argent et des marchés publics véreux.

Titres de l’auteur présentés chez Planète Québec :

Avis d’obsèques
Personne ne court plus vite qu’une balle

L’AUTEUR :
MICHEL EMBARECK
Né en 1952 dans le Jura, Michel Embareck publie en 1984 un premier roman, Sur la ligne blanche (Autrement), qui reçoit le Poker d’as de l’Année du polar. Par la suite, journaliste dans un quotidien régional, il est en charge des faits divers et de la justice, d’où sa connaissance des rouages policiers et judiciaires. Il est l’auteur de vingt romans, dont Accusez, couchez-vous ! (« Série noire », Gallimard, 2002), La mort fait mal (Archipoche, 2013) et Avis d’obsèques (L’Archipel, 2013).

PERSONNE NE COURT PLUS VITE QU’UNE BALLE
Michel Embareck
LES ÉDITIONS DE L’ARCHIPEL
Suspense
2015 – 282 pages – 29,95$ – 18.95 €

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS DE L’ARCHIPEL

Quelques titres présentés chez Planète Québec dans cette catégorie :

Anne Sinclair – Une femme libre
Labyrinthe fatal
Les quatre filles du révérend Latimer
Moi, Conchita. Rien ne m’arrête
Billy Idol – Drugs, sex & rock’n’roll
Nora ou le paradis perdu
L’Affaire Abel : le récit vrai du héros qui a inspiré le film Le pont des espions
Le cri de la terre
Le songe de Baho la chamane
Personne ne court plus vite qu’une balle