Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Cette chronique se retrouvera dans la section Auteurs Québécois sous peu

Que fait le curé Charles Boucher, de Saint-Hilaire, pendant ses vacances à Old Orchard en 1870?

Combien d’enfants engendra Noël-Laurent Amiot, curé à Saint-François-du-Lac ?

Quel geste de soumission envers l’évêque Ignace Bourget Wilfrid Laurier a-t-il été contraint de faire avant d’épouser Zoé Lafontaine en 1868 ?

Quel est cet ours qui dévore une femme dans un boisé de Kamouraska ?

Sous la soutane et le rabat des curés omnipuissants et au verbe haut se cachent de beaux vices que Louis-Antoine Dessaulles consigne au jour le jour dans un petit carnet, au cours de la décennie de 1860, selon un ordre alphabétique, tel un dictionnaire.

Un siècle et demi se passe et le carnet de Dessaulles refait surface, grâce à la ténacité du chercheur GEORGES AUBIN.

Les Éditions Trois-Pistoles, fondées et dirigées par l’écrivain Victor-Levy Beaulieu, annoncent la parution du Petit bréviaire des vices de notre clergé de Louis-Antoine Dessaulles, texte établi avec introduction et notes par Georges Aubin, suivi de Le clergé français au bordel par un auteur anonyme.

Pourquoi le curé de Saint-Simon est-il pour l’avortement ?

La bouche qui a voté pour un rouge est-elle digne de chanter les louanges du Seigneur ?

En France, comment le clergé pré-révolutionnaire entrevoit-il le septième ciel dans les bordels parisiens ?

Le lecteur trouvera réponse à toutes ces questions, et à bien d’autres encore, en lisant Le Petit bréviaire des vices de notre clergé et sa suite.

Georges Aubin, qui signe l’introduction et annote le texte de Dessaulles, a fait éditer un grand nombre de textes de patriotes et de la famille Papineau.

PETIT BRÉVIAIRE DES VICES DE NOTRE CLERGÉ
Louis-Antoine Dessaulles
Texte établi par Georges Aubin
Suivi de
Le clergé français au bordel
Auteur anonyme
LES ÉDITIONS TROIS-PISTOLES
2004 – 176 pages – 24,95$