Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

4 janvier 1830

Il y a longtemps qu’on a eu une température aussi remarquable que celle qui se fait sentir jusqu’à présent. Nous voilà rendus au mois de janvier, et à peine y a-t-il assez de neige pour les voitures d’hiver et des voyageurs arrivés hier de Montréal sont descendus jusqu’aux Trois-Rivières en voitures d’été.

18 septembre 1845

[…] qui croirait que les rues de Montréal sont encore encombrées de boiteaux, d’aveugles et d’infirmes de toute espèce qui tendent la main aux passants et qui exhibent, et leur misère et leur nudité. qui croirait que ce tableau aussi révoltant que pitoyable nous est encore offert tous les jours dans notre cité!

6 septembre 1847

La Gazette de Sherbrooke rapporte que lundi dernier, entre 7 et 8 heures du soir, le pont de Eaton à Lennoxville, s’écroula. Il y avait longtemps que ce pont était dans un état dangereux, et on avait pris des mesures pour le réparer. La même gazette mentionne plusieurs autres ponts qui menacent ruines ([sic] dans cette municipalité et qui devront avoir des résultats semblables, tel est celui de la rivière St-François. Si la municipalité était obligée de payer cher les dommages causés par sa négligence, elle s’acquitterait peut-être plus soigneusement d son devoir.

3 septembre 1849

Deux hommes de police, Peter Cregan et Jeremiah Hagan ont été amenés devant les magistrats la semaine dernière sur accusation de s’être enivrés, lorsqu’ils étaient à leur poste et d’avoir gêné la circulation de passant dans la rue des Commissaires.

L’auteur a consulté les éditions de La Minerve, publiées entre 1836 et 1886, pour poser un regard neuf sur les événements ayant fortement marqué l’actualité de l’époque.

Il a rassemblé plus d’une centaine de manchettes, les a commenté et les a mis en contexte pour en faire un ouvrage aussi fascinant qu’instructif.

L’AUTEUR :

GUY GIGUÈRE est ethnologue muséologue et diplômé de l’Université Laval. Il a participé, à titre de spécialiste, à la reconstitution de lieux historiques réalisés par Parcs Canada.

Faisant maintenant carrière dans le domaine des communications, il a publié de nombreux ouvrages sur la vie de nos ancêtres, dont sa fameuse trilogie : Scandaleuse Nouvelle-France, Honteux personnages de l’histoire du Québec et Brebis égarées

De 2005 à 2007, il publiait une chronique historique dans le Journal de Montréal

PLUS ÇA CHANGE, PLUS C’EST PAREIL
Guy Giguère
LES ÉDITIONS MICHEL BRÛLÉ
Essai
2008 – 312 pages – 19,95$

Chez cet éditeur, nous protégeons la forêt :

LES ÉDITIONS MICHEL BRÛLÉ