Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

NICOLAS DICKNER ET KHALED HOSSEINI:
Lauréats du Prix des libraires du Québec 2006

C’est aux auteurs Nicolas Dickner (Nikolski) et Khaled Hosseini (Les cerfs-volants de Kaboul) que sont décernés cette année les Prix des libraires du Québec.

Il s’agit d’une distinction accordée aux deux œuvres, la première pour le roman québécois et la seconde pour le roman hors Québec, qui ont été remarquées par les libraires pour leur originalité et leur qualité littéraire.

Ayant pour mission de repérer de nouveaux talents et de souligner l’accomplissement des auteurs établis, le Prix des libraires du Québec est remis pour la treizième fois.

Soulignons que les livres qui ont obtenu la faveur des libraires cette année sont tous deux des premiers romans.

Sélectionnés par un comité de sept libraires en janvier dernier, les titres finalistes ont ensuite été portés à la connaissance de l’ensemble des libraires du Québec, qui devaient élire un lauréat dans les deux catégories.

Cette année, environ 200 libraires ont participé au vote du Prix des libraires du Québec. Organisée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), la cérémonie, agrémentée d’une mise en lecture des œuvres finalistes, fut animée par la passionnante comédienne Catherine Trudeau, qui était aussi la porte-parole de l’événement.

Dans la catégorie Roman québécois, c’est l’auteur Nicolas Dickner qui remporte le Prix des libraires du Québec 2006 pour son surprenant roman Nikolski, publié aux Éditions Alto.

Monsieur Dickner se voit ainsi remettre une bourse de 2 000 $ du Conseil des Arts et des Lettres du Québec.

Dans la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteur Khaled Hosseini qui a été désigné par les libraires, pour son éblouissant roman Les cerfs-volants de Kaboul, paru aux Éditions Belfond.

La mise en lecture des œuvres finalistes du Prix des libraires du Québec 2006 fut présentée par les excellents comédiens, Julie Beauchemin, René Gagnon et Catherine Trudeau, accompagnés par le guitariste Simon Proulx, dans l’ambiance du Lion d’Or, à Montréal, où le public est convié.

(Malheureusement, je ne peux vous présenter ces deux titres en liens cliquables, je ne les ai pas reçus…)

Du côté de la littérature québécoise, les finalistes étaient :

Nicolas Dickner pour Nikolski (Alto),
Gilles Jobidon pour L’âme frère (vlb éditeur),
Francine Noël pour La femme de ma vie (Leméac),
Marie Hélène Poitras pour La mort de Mignonne et autres histoires (Triptyque)
Yvon Rivard pour Le siècle de Jeanne (Boréal).

Quant aux auteurs sélectionnées dans la catégorie Roman hors Québec, il s’agit de :

Olivier Adam pour Falaises (de L’Olivier),
Khaled Hosseini pour Les cerfs-volants de Kaboul (Belfond),
Audrey Niffenegger pour Le temps n’est rien (Michel Lafon),
Éric Paradisi pour La peau des autres (Gallimard)
Amanda Sthers pour Chicken street (Grasset).

PRIX DES LIBRAIRES

Source :

Katherine Fafard
Association des libraires du Québec