Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Un soir de décembre 1999, Jonathan, professeur de philosophie juif, et Benoît, un jeune chrétien énigmatique qu’il a pris en stop, sont kidnappés puis séquestrés par de mystérieux inconnus, déterminés à sacrifier l’un d’eux « quand viendra le jour de Seth et l’avènement des Fils de Lumière ».

Dans l’obscurité de la cave où ils sont tenus prisonniers, le juif agnostique, hanté par le souvenir de la Shoah, et le chrétien converti, porteur d’un douloureux secret, vont découvrir la fraternité qui les unit.

Pendant ce temps, une course contre la montre s’engage à l’extérieur : la femme de Jonathan collabore avec la police, tandis que ses enfants mènent leur propre enquête en France et en Israël.

Parviendront-ils à sauver les deux captifs avant qu’il ne soit trop tard ?

Le drame se nouera dans la nuit de la tempête du siècle, à quelques heures de l’an 2000.

Critique d’Uparathi

L’AUTEURE :

MARIE-HÉLÈNE CONGOURDEAU
Née en 1947, elle est agrégée et docteur en histoire. Chargée de recherches au Centre d’Histoire et Civilisation de Byzance du CNRS, passionnée par l’Orient chrétien et les relations entre judaïsme, islam et christianisme, elle a signé plusieurs études scientifiques, notamment sur la mystique.

Elle est également l’auteur du « Livre des saints » (Brepols, 1995) et du roman « Le Silence du roi David » (Presses de la Renaissance, 1999).

QUAND VIENDRA LE JOUR DE SETH
Marie-Hélène Congourdeau
LES ÉDITIONS PRESSES DE LA RENAISSANCE
300 pages – 34,95 $

LES ÉDITIONS PRESSES DE LA RECONNAISSANCE