Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Ados du primaire 11-12 ->

Un roman fascinant pour faire découvrir aux adolescents les différences culturelles

Quelle faute a bien pu commettre Hua Xiayu, élève de l’Institut d’Art de Pékin promis à un avenir brillant, pour se retrouver du jour au lendemain dans une fabrique de céramique au fin fond de la Chine ?

S’il le savait…

Commencent ses épreuves : pauvreté, brimades, amours brisés, amitiés trahies et l’exil, enfin, dans un camp de rééducation.

Hua Xiayu porte un regard sans haine sur ce passé fait d’humiliations.

Seule sa certitude de créer lui fait accepter l’inacceptable dans ce pays où fait rage la Révolution culturelle.

Comment ne pas s’attacher à Hua Xiayu, victime naïve qui, sans une plainte, dit simplement et sobrement son amour de la vie même dans le plus profond dénuement ?

Ce récit bouleversant sur la Chine de Mao évoque avec une grande délicatesse la magie de l’art, le bonheur de la création et dénonce l’intolérance impitoyable de la Révolution culturelle.

L’AUTEUR :

FENG JICAI est né en 1942 à Tianjin, ou il vit toujours. Après des études à l’Institut des beaux-arts de Pékin, il a d’abord été peintre et pris dans le mouvement de la Révolution culturelle, jusqu’à sa décision de devenir écrivain, en 1978.

Depuis, il a fait paraître plus d’une dizaine de romans et nouvelles ainsi que des essais sur l’art.

Il dirige une association d’écrivains chinois et c’est aussi un ardent défenseur du patrimoine culturel et populaire de son pays.

Ce titre a obtenu en 1991 le prix Sorcières du roman et le prix Lecture Jeunesse

QUE CENT FLEURS S’ÉPANOUISSENT
Feng Jicai
Traduit du chinois par
Marie-France de Mirbeck
et Antoinette Nodot
LES ÉDITIONS GALLIMARD JEUNESSE
Collection SCRIPTO
132 pages – 12,25$

LES ÉDITIONS GALLIMARD JEUNESSE