Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Notre destin tragique ne peut être mieux dépeint que dans les Quelques mondes possibles que nous offre Pascal Gaulin.

C’est ainsi que « la solitude avait rejoint la solitude » et que « L’on se nourrit de la part inachevée des autres ».

Quoi qu’il en soit, il n’est pas « besoin de s’étendre pour mourir.»

L’écriture maîtrisée et sensible de Pascale Gaulin dégage une atmosphère où le réel n’est qu’un enchaînements de virtualités fugaces.

On comprend alors que « une épaule [soit] une vérité », mais que « ses membres plus que fins encore vous fileront entre les doigts » et que l’espoir soit « ce qui reste immobile dans un monde qui nous échappe ».

Et si, « Le matin déjà nous allons au seuil de nos mains […] demain nous irons plus avant dans les os roussis par le feu de nos portes ».

Et, même pour ceux qui croient exister par le regard de l’autre, la disparition est inéluctable.

Quand il ne reste plus
que l’écueil du regard autre
comme lieu d’effondrement
rien ne sert de persister
dans la gloire du jour

Il y a dans ce recueil une justesse du ton et un climat qui nous ramènent à la véritable condition humaine et nous forcent à la lucidité.

L’AUTEURE :

PASCALE GAULIN est née à Hull et réside toujours en Outaouais.

Détentrice d’un doctorat en lettres françaises de l’Université d’Ottawa, elle occupe, depuis 1999, divers postes d’enseignement en formation linguistique au gouvernement fédéral ainsi qu’en français, en littérature et en dissertation à l’Université d’Ottawa et au Cégep de l’Outaouais.

Elle maîtrise la guitare classique et pratique le ballet classique. Quelques mondes possibles est son premier livre.

QUELQUES MONDES POSSIBLES
Pascale Gaulin
LES ÉDITIONS ÉCRITS DES HAUTES-TERRES
Collection « Cimes »
2007 – 104 pages – 15,00$

Découvrez tous les titres dans la collection « Cimes » sur le site de cet éditeur :

LES ÉCRITS DES HAUTES-TERRES