Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->


Délaisser les conditionnements de notre enfance

« Le propos d’une thérapie est d’arriver à construire notre vie à partir de notre cohérence interne. »

La méconnaissance de nos besoins, émotions et sentiments véritables conduit tout droit au chaos, à la confusion, et nous maintient dans le mode survie.

La vie, elle, est ailleurs ; du côté de la liberté intérieure, conquise en bonne partie par la mise au jour, la compréhension et surtout le ressenti de nos souffrances passées.

Notre besoin d’amour parental est tel que nous avons bien souvent nié ce que nous sommes pour ne pas perdre cet amour, sapant du même coup notre énergie et notre joie de vivre.

Forte de ses seize années à titre de psychothérapeute, GINETTE LALIBERTÉ nous apprend à débusquer les multiples mécanismes d’adaptation mis en place pour éviter l’affrontement avec nos blessures d’enfance, mécanismes qui perpétuent notre mal-être.

De nombreux exemples tirés de sa pratique viendront appuyer la démarche proposée.

Les problèmes relationnels que l’on rencontre, l’inaptitude à faire des choix conformes à notre nature profonde, l’incapacité de s’affirmer, etc., tout cela constitue de précieux indices de difficultés plus profondes.

QUITTER LA SURVIE nous aide à situer l’origine probable de ces difficultés dans le terreau hautement vulnérable de notre enfance, que nous serons appelés à revisiter pour en cicatriser les plaies.

Seront également examinés les grands traumatismes de cette période – violence, abus, abandon – qui sont d’ailleurs socialement reconnus et dénoncés de plus en plus.

Quitter la survie, c’est délaisser les conditionnements de notre enfance pour enfin amorcer un retour en Soi.

QUITTER LA SURVIE
Ginette laliberté
ÉDITIONS DU ROSEAU
2005 – 174 pages – 19,95$

LES ÉDITIONS DU ROSEAU