Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->

ROUGE DE VINCI
UNE CRÉATION DE L’ENSEMBLE TUYO
AU CENTRE PIERRE-PÉLADEAU LES 9 ET 10 FÉVRIER

L’ensemble TUYO présente Rouge de Vinci, sa toute dernière création,
au Centre Pierre-Péladeau,
les 9 et 10 février.

Le spectacle a pour source la magnificence de la Renaissance italienne et toute la démesure créatrice de Léonard de Vinci.

La conception des instruments s’inspire librement des croquis et recherches du célèbre artiste, principalement ceux concernant les percussions.

Comme l’a maintes fois démontré TUYO au fil des ans, inventer ses propres instruments, c’est jouir d’une liberté artistique totale, où la créativité occupe tout l’espace-temps.

Selon les exigences de l’écriture, la conception et la fabrication de ces instruments peuvent être modifiées, changements qui, à leur tour, peuvent inspirer un mode d’écriture inédit.

La musique actuelle devient ainsi possible, elle émerge, éclate, sans règle aucune.

Avec Rouge de Vinci, TUYO imagine une fois de plus un univers sonore et visuel unique et ludique.

On entre en quelque sorte dans une mécanique aussi spectaculaire qu’inusitée, un lieu de performance et de rigueur.

Cette impression de visite de l’intérieur est largement due au fait que TUYO crée une musique gestuelle qui fait appel au corps des interprètes.

Chacun y va de sa signature corporelle et devient un “corps-machine” en symbiose constante avec les instruments.

Le programme de Rouge de Vinci inclut des oeuvres de nombreux compositeurs: le directeur artistique Carol Bergeron, Clermont Boulianne, Benoît Brodeur, Jean Derome, Bill Frisell, Michel Gonneville, René Lussier, Thelonious Monk, Charles Papasoff, Anthony Rozankovic et Louis Sclavis.

Un large éventail musical qui va du jazz au techno acoustique, de l’impro à la musique contemporaine et la musique actuelle.

Les instrumentistes Carol Bergeron, Fabienne Bélair, Mélanie Bélair, Benoît Brodeur, Allan Laforest et Jean Sabourin vivront Rouge de Vinci, entourés d’instruments aux noms évocateurs tels les côtes levées, la harpe horizontale, le béluga, la baleine et le Moby Dick, en plus de jouer des instruments connus — violon, piccolo, clarinette basse, saxophone et sousaphone.

Ils évolueront dans un décor blanc sur lequel apparaîtront des extraits de films d’animation de Pierre Hébert et des dessins de Léonard de Vinci.

Carl Béchard signe la mise en scène, d’après une idée originale de Carol Bergeron; Louise Lussier signe les chorégraphies et Caroline Mercier, les costumes.

Depuis 1987, l’ensemble TUYO s’est produit au Québec, au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France, en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas et à Singapour.

Il a su toucher autant le public des adultes que celui des enfants par le biais de centaines de spectacles, d’ateliers et d’une exposition de ses propres instruments.

Au cours des deux dernières années, TUYO a donné pas moins de 125 représentations du spectacle Ancienne Modernité, dont les musiques ont été réunies sur un premier disque compact lancé l’automne dernier.

L’ensemble présentera Rouge de Vinci en première européenne à Aulnay-sous-Bois (Île-de-France), à l’Espace Jacques-Prévert, les 15, 16 et 17 juin.

Si Léonard de Vinci avait la possibilité de s’arrêter au Centre Pierre-Péladeau, il y a fort à parier qu’il prêterait une oreille attentive et un oeil lumineux au spectacle de TUYO, avec la curieuse impression de retrouver de vieux complices enchanteurs et virtuoses.

Les 9 et 10 février à 20 h, la Renaissance disparue embrasse le nouveau millénaire. Rouge de Vinci, spectacle à voir et entendre…

Billets en vente maintenant au Centre Pierre-Péladeau (
514) 987-6919 et au Réseau Admission (514) 790-1245.

Pour consulter les chroniques SPECTACLES précédentes, cliquez sur AUTRES TEXTES.