Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Du haut d’une tour d’ivoire, silence et solitude s’amalgament, inspirant à l’introspection, au regard intérieur.

L’insonorité avive la réflexion, étouffe la réalité, permettant l’évasion et la rêverie.

Le silence nous réconcilie avec nous-même et

Dans son recueillement, l’auteure recense les natures du silence.

Il y a ainsi des silences vivants (…)
Il y a des silences qui nous éclatent dans le ventre(…)
Il y en a aussi qui amplifient la solitude (…)
Des silences mystères.

Ce sont les rêves qu’elle convoite qui lui donne un espoir, un souffle de vie.

Bâtissant des châteaux en Espagne, elle craint que la réalité de son existence la rende infidèle à ses rêves.

Ce que je n’ai pas, je l’invente(…)
J’ai besoin de rêver pour rester vivante.

Et je me retrouve seulement quand je suis à nouveau seule.

L’AUTEURE :

ANDREA MONTIEL est née à Mexico en 1947. Elle a publié plusieurs recueils de poésie dont plusieurs offre une perspective voluptueusement féminine. Psychologue de formation, elle se charge des programmes culturels dans des médias télévisés du Mexique.

SILENCE IMPOSTEUR
SILENCIO IMPOSTOR
Andrea Montiel
Traduit de l’espagnol : Nicole et Émile Martel
LES ÉDITIONS ÉCRITS DES FORGES
2006 – 168 pages – 17,00$ – 15,00 euros

LES ÉDITIONS ÉCRITS DES FORGES