Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Cliquez sur le mot ARCHIVES pour retrouver les pages précécentes

Des présentations loufoques

Je vois soudain apparaître Monsieur Jasmin escorté de deux personnes qui l’avaient abordé en cours de route.

Il est connu comme Barrabas dans la Passion! Je ne crois pas qu’il puisse déambuler où que ce soit sans se faire arrêter à tous les dix pieds! Je les laisse donc finir leur conversation et je m’approche.

Je lui tends la main en disant : « Bonjour Monsieur Jasmin. Vous me reconnaissez? » Il me regarde, fronce les sourcils, me fait un grand sourire et me dit : « Ben sûr que je vous reconnais! Vous êtes Denise de Villeray. On a joué au docteur ensemble en dessous de la galerie! » Je pouffe de rire et rétorque : « Ben, si on avait joué au docteur ensemble, je m’en souviendrais! »

(Petite note de Loulou ici : Ce cher monsieur Jasmin… tu ne crois pas que ce soit sa phrase fétiche à chaque fois qu’il rencontre une belle dame qui lui demande s’il la reconnaît ??? hi!hi!hi! Ratoureux comme il l’est…)

Je m’identifie. Il reste bouche bée. Je dois dire à sa défense que je lui avais envoyé une seule photo de moi, et prise d’assez loin.

Nous avons ri un bon coup et raconté l’incident à droite et à gauche pendant toute la fin de semaine. Il l’a même répété à Radio-Canada où il était invité à l’émission culturelle de Raymond Cloutier dimanche après-midi.

Après ces présentations pour le moins loufoques, nous nous sommes dirigés rapidement vers la « table de dédicaces » où nous allions passer, ce jour-là et les suivants, quelques heures agréables à faire connaissance « en personne ».

Après trois années de correspondance presque anonyme par courriel, nous avions hâte de constater de visu si l’image « réelle » correspondait à la « virtuelle »! Et je n’ai pas été déçue. Lui non plus, à ce qu’il m’a dit!

Des visiteurs étaient très surpris quand nous leur apprenions que nous nous étions vus pour la première fois le jour même. Certains ne pouvaient pas croire que nous ne nous étions même jamais parlé au téléphone. Mais c’était pourtant le cas.

Assez rare et original notre cheminement « scripturaire », non?

TOUTE VIE EST UN ROMAN

Michelle Dion et Claude Jasmin
LES ÉDITIONS TROIS-PISTOLES
2005 – 360 pages – 29,95$