Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->


Le couperet tombe : cancer du sein ! Elle avait tout prévu, sauf cela !

Commencent alors les interminables heures d’attente des résultats, les pénibles traitements de chimiothérapie, les longs silences de découragement, les mouvements de sursaut, les « au secours » étouffés au cours de nuits d’angoisse éprouvantes…

Pour que vienne la guérison, celle du corps comme celle du cœur, elle a dû trouver des réponses à des questions jamais effleurées auparavant : Est-ce que je veux réellement vivre ? Ma vie a-t-elle un sens ? Est-ce que je m’aime ?

Les réponses sont là, à portée de la main et du cœur. Elle s’entend crier : OUI, JE VEUX VIVRE !

Mais cela ne suffit pas .

Survivante du cancer est le récit d’une guerrière bien de son époque, qui suffoquait dans sa cuirasse.

L’abandon à l’essentiel et le lâcher-prise ont été ses deux plus grands défis pour trouver l’énergie d’affronter un destin potentiellement fatal.

Avec franchise et humour, LOUISE B. VINCENT décrit sa route bordée d’embûches, précise et détaille les outils, les techniques et les pensées qui lui ont sauvé la vie, au sens propre comme au figuré.

« Survivante du cancer ! » Tel aura été le diagnostic le plus révélateur de sa chirurgienne.

Ce livre a commencé à émerger tout humblement.

Au fil de sa convalescence, Louise écrivait des poèmes sans aucune attente ni intention.

Elle écrivait les poèmes qui demandaient de venir au monde, qui ne lui laissaient aucun répit tant qu’ils n’avaient pas été notés dans un grand cahier.

Puis, en les relisant plus tard, elle s’aperçut que ces poèmes portaient des messages : un sur la foi, un sur les masques, l’autre sur l’amour…

Et elle comprit que ces poèmes étaient des intermédiaires vers un livre qui devait conter l’histoire de sa bataille et de sa guérison.

Ce livre reprenait, entre autres, les outils que Louise avait trouvés ou avait créés au cours de la longue année qui favorisa sa reconstruction.

Ce livre contait aussi son cheminement personnel, la découverte de sa peur de vivre, de son rejet de l’amour et du bonheur ainsi que de sa quête pour accepter de guérir tout son être.

SURVIVANTE DU CANCER
Louise B. Vincent
LOUISE COURTEAU ÉDITRICE
2005 – 136 pages – 17,95$

LOUISE COURTEAU ÉDITRICE