Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Le 5 juin 2004, au Lion d’Or, rue Ontario, à Montréal, « The League of Canadian Poets » a tenu son Gala Annuel des Prix de Poésie.

Lors de ce Gala, Monsieur Matt Robinson, président, a nommé l’éditeur trifluvien de poésie Gaston Bellemare, Membre Honoraire The League of Canadian Poets, pour « sa détermination à faire connaître les poètes du Canada dans le monde entier ».

Premier québécois de langue française à recevoir cet honneur, Gaston Bellemare a remercié chaleureusement, par lettre, monsieur Robinson pour « ce grand hommage que vous m’offrez si gentiment et qui me touche profondément comme le fait votre poésie dont je lis une dizaine de recueils par an ».

Dans ce même courrier, il ajoutait, fier de recevoir ce titre : « je rêve que nous partagions par la traduction et les festivals, chaque année, nos poètes et nos poèmes dont les écritures sont si différentes mais dont les émotions sont si près l’une de l’autre et les poètes si près les uns des autres. Nous avons en commun de parler constamment avec les trois seuls mots importants de ce monde : la vie, l’amour, la mort. »

Rappelons qu’au moment de la remise de cet honneur, Gaston Bellemare, participait au Salon du Livre de la ville de Metz (4, 5 et 6 juin). Puis il s’est dirigé vers Namur où il sera présent au Festival International de la Poésie de cette ville (9-16 juin), au Marché de la Poésie de Paris (24-27 juin) et à celui de Rochefort sur Loire (début juillet).

Enfin, Gaston Bellemare animera un Récital International de poésie à Paris, le 23 juin.

Fait particulier, seuls des poètes internationaux déjà venus au FIP, à Trois-Rivières, participent à ce récital. « C’est vraiment extraordinaire, dit l’éditeur de cette ville, d’être Place St-Sulpice, Paris, et d’entendre une centaine de personnes, dans un même lieu, ne parler que de Trois-Rivières. »

En 2004, pour la première fois depuis sa création en 1971, Écrits des Forges a vendu presque 2 fois plus d’exemplaires de livres de poésie à l’exportation, tant dans une dizaine de pays, qu’au Québec et au Canada.

Apprenant cette statistique, le président Matt Robinson a ajouté : « Nous sommes tristes que vous n’ayez pu être là, le 5 juin prochain. Mais le fait que vous soyez à l’étranger en train de vendre des livres de poésie justifie bien notre décision de vous honorer. »