Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


JEAN POULIN DE COURVAL a présentement 90 ans. Il est né le 15 février 1908 à Arthabaska, Québec.

Issu d’une famille fondatrice des Trois-Rivières, il est descendant de Maurice Poulin.

Comme ses ancêtres, il a une connaissance très physique du pays. De 1876 à 1908, son père Louis, arpenteur-géomètre, effectue des expéditions d’arpentage partout au Québec puis au Manitoba, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest en canot, en traîneau et à pied.

Devenu à son tour arpenteur-géomètre et ingénieur forestier, Jean marche une bonne partie du Québec.

Jean Poulin de Courval écrit pour se libérer. Pour partager sa vision de la situation actuelle et future du Québec avec les Québécois qui s’y intéressent et qui s’interrogent encore sur l’avenir du Québec.

C’est sans prétention aucune qu’il vous livre sa pensée. Son âge, sa sagesse et son expérience lui donnent droit de parole:

« L’histoire nous apprend que dès 1504, les Bretons et les Normands venaient régulièrement sur les côtes de l’Amérique chasser la baleine et y pêcher la morue. C’est avec la fondation de Québec en 1608 par Samuel de Champlain que débuta une ère nouvelle qui scella notre destinée. »

« Le Québec est une terre sacrée pour les Québécois parce qu’elle garde en son sol les restes de tous nos parents décédés, parce que, où que se posent les pieds, nos ancêtres y ont enfoui leurs racines, leur sueur, leurs espoirs et leur âme même. »

« La nation française d’Amérique a fait la preuve depuis 1760 et elle le fait encore aujourd’hui, qu’elle ne veut pas mourir. Elle est de plus en plus vivante. On devrait pourtant constater qu’elle ne sera jamais assimilée. »

« Les immigrants apprécient beaucoup les droits et libertés que leur confère la citoyenneté canadienne. Malheureusement certains s’en servent pour dénigrer leurs hôtes. Nationalité et citoyenneté sont deux concepts complètement différents. La notion de citoyenneté s’applique à un individu alors que la notion de nationalité, à un groupe homogène. »

« Recevoir la citoyenneté canadienne n’a pas pour effet magique de transformer l’ensemble des individus qui le recoivent en nationaux canadiens mais bien de permettre à ces personnes de choisir leur lieu de résidence permanente. »

Jean Poulin de Courval écrit aux Québécois de tous âges qui s’interrogent sur les choix à faire pour l’avenir du Québec et leur offre un hymne à la patrie.

La publication de cette brochure est faite dans le but unique de faire connaître la pensée d’un homme exceptionnel, mon père: Marie et Maurice Poulin de Courval.

Pour obtenir une copie de ce magnifique témoignage:

courmill@supernet.ca

20 pages – Prix: 6,00 + 2,00 frais transport + 1,20 taxes: 9,20$