Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique santé, sexualité et sport ->

Jean de Trezville poursuit, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre, l’élaboration de l’univers érotique qu’il a initié avec Libertine, son premier roman.

Voici Une collection privée, une histoire de riches héritiers, d’objets arts exotiques et surtout, d’exploration sensorielle toute particulière…

Charles, le cousin de la Libertine du premier volet, est un chercheur sérieux, banal et sans le sou.

À la suite du décès de son père, il hérite subitement de la fortune de ce dernier.

Le défunt laisse également entre les mains de son héritier une collection d’œuvres d’art érotiques, à remettre à une longue liste de légataires, disséminés sur plusieurs continents.

Accompagné d’une « amie » qui lui fera découvrir des plaisirs sensuels qu’il avait jusqu’ici omis d’explorer, Charles s’acquittera de sa tâche avec un plaisir dont il était loin de soupçonner l’intensité…

Dans un style exotique et raffiné, l’auteur partage son engouement pour les milieux mondains et culturels fréquentés par les gens d’une classe sociale privilégiée.

Jean de Trezville, économiste, ancien banquier et esthète, nous livre le deuxième volet de sa trilogie familiale.

Dans un genre littéraire où les plumes féminines sont nombreuses, monsieur de Trezville se démarque par son regard masculin.

Libertine
Une collection privée

UNE COLLECTION PRIVÉE
Jean de Trezville
GUY SAINT-JEAN ÉDITEUR
2008 – 184 pages – 19,95$

Partez à la découverte des auteurs publiés chez cet éditeur :

GUY SAINT-JEAN ÉDITEUR