Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->

PAUL CHAMBERLAND a mis cinq ans à écrire ce livre dont chaque texte constitue un moment au cours d’une trajectoire qui reprend sans cesse une même expérience de pensée.

Le point de départ en est le choc éprouvé à la vue de l’extrême danger qui menace l’humanité.

Le sentiment de la fin, reconnu ou pas, dénié ou pas, hante présentement des milliards d’êtres humains.

Il s’adresse au lecteur qui reconnaît éprouver l’anxiété planétaire, à celui qui supporte, en l’assumant, la confrontation avec le réel, d’où surgit désormais une menace d’anéantissement de l’humanité, ou de la déshumanisation de celle-ci.

La tâche de la pensée consiste d’abord à mettre en lumière le fait subjectif considérable d’une commune désespérance.

Mais c’est précisément le commun désespoir des hommes qui apparaît comme la menace la plus grave.

Car le sort de l’humanité se décide en chaque homme selon qu’il dénie ou affronte l’épreuve du désespoir, le déni entraînant chaque subjectivité dans l’autisme social, le symptôme le plus grave de l’altération de l’essence humaine.

Étant donné la tournure dévastatrice qu’a prise le cours du monde, disposons-nous d’une ressource capable de le détourner ?

Quelle serait cette ressource ?

En quoi serait-elle fiable ?

Pourrait-elle nous donner un ferme appui pour résister à la politique de la rapacité, de la colère et de la haine ?

Qui peut résister ?

Paul Chamberland répond : « La douleur d’un homme droit qu’on humilie porte en elle-même une force capable d’équilibrer toutes les exactions qui sont commises sur la Terre. Et cette force-là est disponible… »

L’AUTEUR :

PAUL CHAMBERLAND Après des études classiques au collège de Saint-Laurent, il entreprend des études universitaires en philosophie à l’Université de Montréal.

Cofondateur de la revue « Parti pris », enseignant au département d’études littéraires à l’UQAM, directeur des études supérieures, militant, poète (Terre Québec, L’afficheur hurle, L’inavouable…), puis philosophe (Terre souveraine, Recommencement du monde…).

Depuis le début des années 90, il a publié trois livres de « Géogrammes » (Le multiple événement terrestre, L’assaut contre les vivants, Le froid coupant du dehors).

Il poursuit ensuite sa réflexion éthique sur des questions de société dans Un livre de morale et dans En nouvelle barbarie (pour lequel il a reçu le prix de l’essai de la revue « Spirale »).

En 1999, il reçoit le prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue « Estuaire » pour Intime faiblesse des mortels.

UNE POLITIQUE DE LA DOULEUR
Pour résister à notre anéantissement
Paul Chamberland
VLB ÉDITEUR
Collection : « Le soi et l’autre »
288 pages – 24,95 $

VLB ÉDITEUR