Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Le 14 juillet 1789, le peuple de Paris prend la Bastille.

L’onde de choc se fait sentir des Etats du Pape (Vaucluse), jusqu’aux Indes, via l’Angleterre, l’Italie, l’Egypte et le Soudan.

Vincent, jeune paysan provençal illettré va subir ce séisme en poursuivant le manuscrit des 120 journées de Sodome, perdu au cours de cette journée mémorable par le marquis de Sade qui passe pour son père.

Cette série complète le roman Vincent où la vertu déshabillée (Belfond 1990) dont ce premier tome est une version remaniée et augmentée.I – Le naïf libertin Avignon, 1789.

Epris de la sage Analys et terrorisé par le vicomte, son frère, Vincent devient valet de leur père, le marquis de Saint-Roman, dont le charme ambigu le trouble.

Mirabeau, ami de son maître, le charge de restituer son manuscrit à Sade.

Entre papistes et révolutionnaires, éclate une guerre civile.

Vincent devient lieutenant de Jourdan Coupe-tête, le général des révolutionnaires.

Chaque parti tente de s’approprier l’ostensoir de la métropole, pièce d’orfèvrerie volée lors de la confiscation des biens du clergé.

Après la défaite des papistes, Vincent est jeté en prison pour avoir séduit la femme de Jourdan.

Il s’évade en compagnie du vicomte avec qui il tisse des liens équivoques.

Voleurs et libertins, ils écument la Provence bouleversée par la Révolution.

Lassé de cette vie dissolue, Vincent s’engage dans le bataillon qui se rend à Paris aux accents de la Marseillaise.

En chemin, il apprend que l’ostensoir est en plomb, il retrouve le manuscrit et Analys qui l’a suivi vêtue en garçon.

Rue Paradis
Vincent, gentilhomme galant – 1. Le naïf libertin

L’AUTEURE : ARLETTE AGUILLON

Après des études de lettres à la faculté d’Aix-en-Provence où elle est élève de Georges Duby et de Raymond Jean, Arlette Aguillon se consacre à l’enseignement. Partageant désormais son temps entre l’écriture et l’exploitation d’un domaine oléicole, elle est l’auteur de plusieurs romans. Elle réside dans sa maison natale à Néoules (Var), dans la Provence verte, entre le Marseille tonitruant de Pagnol et les montagnes farouches chères à Giono.

VINCENT, GENTILHOMME GALANT
1. LE NAÏF LIBERTIN
Arlette Aguillon
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
Littérature étrangère
2011 – 350 pages – 29,95 $ – 20,99 €

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL

Les 50 lois des femmes qui réussissent
Les armes chimiques et biologiques
William et Kate; un amour royal
C’était les années 50
Vincent, gentilhomme galant – 1. Le naïf libertin