Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Tout ne va pas si mal dans les écoles québécoises!
Le documentaire … et la musique de Michel Lam
à l’affiche dès le 1er mai

Après avoir conquis le public lors de sa première au Festival international du film sur l’art, le documentaire …et la musique de Michel Lam prend l’affiche en salle le 1er mai à Montréal et Sherbrooke! À l’heure où les compressions budgétaires rendent l’enseignement des arts de plus en plus difficile dans les écoles du Québec, Michel Lam prouve par l’exemple qu’ils peuvent constituer un outil merveilleux dans l’épanouissement de l’enfant. À travers ce film produit par l’Office national du film du Canada, on découvre comment l’apprentissage de la musique à l’école motive et structure les enfants, développant à la fois leur sensibilité, leur curiosité, leur sens de l’autonomie et leur intelligence relationnelle. Une preuve que tout ne va pas si mal dans les écoles québécoises!

Revenant sur les lieux où il a lui-même acquis le goût de la musique, soit à l’école primaire du Sacré-Coeur de Sherbrooke, Michel Lam fixe l’objectif de sa caméra sur le parcours d’Alexis, Rachel et Anne-Catherine, laissant défiler leur quotidien sans autres commentaires que des bribes d’entrevues réalisées avec eux. Cette école primaire publique francophone a adopté comme méthode pédagogique distinctive la formation musicale et artistique. C’est donc par l’entremise du réel que le cinéaste aborde le questionnement sur le type d’éducation que nous souhaitons offrir à nos enfants pour en faire des êtres épanouis et des citoyens responsables. Un film doux et fort à la fois, à saveur impressionniste, qui se déploie dans ses silences et dans les notes de musique.
Le réalisateur Michel Lam s’illustre aujourd’hui dans le milieu de la fiction et du documentaire en plus d’être auteur-compositeur-interprète. Formé en cinéma à l’Université du Québec à Montréal et à l’Institut national de l’image et du son, il a fait des débuts remarqués avec deux films primés : Plus ou moins trente et Sur le quai de la gare. Cofondateur de la compagnie de production Laterna Films, il compte une dizaine de réalisations à sa filmographie. Première collaboration avec l’ONF, … et la musique est aussi son premier long métrage documentaire.

…et la musique a été produit par Patricia Bergeron et Yves Bisaillon de l’Office national du film du Canada.

EN SALLE dès le 1er mai à Montréal et Sherbrooke

L’ONF en bref

Le monde change, nos histoires continuent – c’est la promesse que fait l’Office national du film du Canada aux Canadiens et aux Canadiennes alors qu’il inaugure en 2009, pour ses 70 ans, un nouvel Espace de visionnage en ligne, où il est possible de voir des productions novatrices et audacieuses. À titre de producteur et distributeur public canadien d’oeuvres audiovisuelles, l’ONF produit et distribue des documentaires à caractère social, des animations d’auteur, de la fiction alternative et du contenu numérique qui présentent au monde un point de vue authentiquement canadien. En collaboration avec ses partenaires et coproducteurs internationaux, l’ONF enrichit le vocabulaire du cinéma du 21e siècle et repousse les limites de la forme et du contenu avec des projets de cinéma communautaire, des productions multiplateformes, du cinéma interactif, de l’animation stéréoscopique, et plus encore. Depuis sa fondation en 1939, l’ONF a créé plus de 13 000 productions, remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 12 Oscars® et plus de 90 prix Génie. Pour voir plus de 1000 productions en ligne ou pour obtenir de plus amples renseignements, aller à www.onf.ca