Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le mercredi 20 février 2008 à 20 h

Edgar Fruitier raconte le parcours fulgurant d’un génie

Adieu Amadeus,
un rendez-vous incontournable de l’Orchestre Symphonique de Laval

Qu’ont en commun les frères Haydn et Johann Christian Bach? Ils ont tous les trois développé une relation d’amitié avec le grand Wolfgang Amadeus Mozart. Quant à Alfred Schnittke? Il s’inspire du maître dans son œuvre Moz-Art à la Haydn. À travers des œuvres choisies de ces quatre compositeurs qui à leur façon ont influencé ou ont été influencés par le compositeur, l’OSL vous invite à aller à la rencontre de Mozart.

Et parce qu’il sait, mieux que quiconque, transmettre son amour de la musique classique, qui de mieux qu’Edgar Fruitier pour venir raconter, au fil des œuvres, le parcours fulgurant et exceptionnel de ce génie. Ce concert donnera également l’occasion de mettre en lumière le talent d’Élaine Marcil et Marie-Josée Arpin, respectivement violon solo et violon solo associée de l’OSL .

Adieu Amadeus, un concert tout simplement exceptionnel.

Edgar Fruitier, animateur

Edgar Fruitier a depuis toujours deux amours : le théâtre et la musique! Présent tant au théâtre qu’à la télévision, il a mis sa personnalité singulière au service de nombreux personnages à jamais inscrits dans notre imaginaire collectif. Mélomane autodidacte et grand communicateur, il fait valoir depuis 11 ans ses talents de chroniqueur à l’émission Samedi et rien d’autre et anime depuis 2007 sur les ondes d’Espace musique, une émission consacrée à la musique classique, où il donne libre cours à sa passion et nous surprend toujours par l’étendue de ses connaissances musicales.

Élaine Marcil, violon solo

Élève de Raymond Dessaints au conservatoire de Montréal où elle récolte plusieurs premiers prix, Élaine Marcil se perfectionne à Paris avec Pierre Amoyal et à Boston avec Roman Totenberg. Très active sur la scène musicale, elle cumule les postes de violon solo, notamment, à l’Orchestre Symphonique de Laval et à l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke. Elle est également premier violon et membre fondatrice du quatuor Claudel-Canimex, et elle a su se distinguer en participant à plusieurs concours internationaux où elle a fait très bonne figure.

Marie-Josée Arpin, violon solo associée

C’est à sept ans, que Marie-Josée Arpin entreprend ses études de violon au conservatoire de musique du Québec à Hull. Élève de Raymond Dessaints au Conservatoire de Montréal, elle obtient notamment le premier prix de violon en 1986. En 1989, elle reçoit un Artist Diploma du Longy School of Music de Boston, où elle a étudié avec Roman Totenberg. Membre fondatrice du Quatuor Claudel-Canimex, elle travaille également au sein de plusieurs orchestres, dont l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières et l’Orchestre Symphonique de Laval.

Au programme

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Symphonie no 40 en sol mineur K. 550
Molto allegro

Enfant prodige, Mozart écrit ses premières œuvres à l’âge de six ans! Considéré comme l’un des plus grands compositeurs de la musique classique, le génie de Mozart s’exprime à travers plusieurs chefs-d’œuvre dont, notamment, ses 41 symphonies! Chroniquement endetté, et souffrant de la mort de sa fille, l’été 1788 est pour Mozart une période extrêmement pénible d’un point de vue personnel, mais extrêmement féconde d’un point du vue artistique. En neuf semaines à peine, il compose ses trois dernières symphonies, dont la plus célèbre demeure la Symphonie no 40 en sol mineur (k. 550). Sans doute une des symphonies les plus connues et les plus jouées du compositeur, cette œuvre passionnée et tragique annonce déjà l’époque romantique.

Johann Christian Bach(1735-1782)
Symphonie en sol mineur Op. 6 no 6

Le plus jeune fils de Johann Sebastian naît à Leipzig en 1735. Recueilli par son demi-frère Carl Philipp Emanuel à la mort de son père, c’est avec ce dernier qu’il apprend la composition et l’art du clavier. Après un séjour en Italie, où il travaille comme organiste à la cathédrale de Milan, Bach débarque à Londres et y rencontre Mozart, alors âgé de huit ans. Ils développeront une grande amitié et feront de la musique ensemble. Mozart, qui n’a pas l’habitude de ménager ses collègues, admirait et respectait Bach et l’on peut affirmer que son style d’écriture a été directement influencé par son ami.

Johann Michael Haydn(1737-1806)
Symphonie en sol majeur MH 334 P 16 (Adagio maestoso attribué à W.A. Mozart K. 444)

À huit ans, Johann Michael Haydn rejoint son frère aîné, Joseph, comme choriste à la cathédrale St-Étienne de Vienne. Son ascension est rapide et il est nommé, à 26 ans, concermeister à la cour du prince archevêque de Salzbourg. En 1768, il épouse Maria Magdalena Lipp, chanteuse reconnue pour avoir chanté dans les premiers opéras de Mozart. Ce n’est là qu’un des liens qui reliera Haydn à Mozart et leur relation sera heureuse. Si dans la seconde moitié du 18e siècle, Haydn jouit de la même considération que Mozart, il tombera dans l’oubli. Mozart, lui, ne cessera jamais de l’étudier et de s’en inspirer. La Symphonie en sol majeur demeure l’une des plus célèbres symphonies de Johann Michael Haydn et Mozart la dirigera lors d’un concert au programme duquel figure également une de ses œuvres, faisant à cette occasion précéder le premier mouvement d’une introduction lente.

Entracte

Alfred Schnittke (1934-1998)
Moz-Art à la Haydn Op. 122

Né en Russie, Alfred Schnittke entame sa formation musicale en 1946 à Vienne, où son père, journaliste, est posté, et il la poursuit au conservatoire de Moscou, d’où il gradue en 1961. Son œuvre est tissée de système de références et de citations, et il décrit ses procédés de composition comme fidèles à Bach, à Stravinski, à Mozart… Ainsi, Moz-Art à la Haydn reproduit la partie de violon d’une pantomime du K 416 de Mozart, entendue en rêve par un de ses élèves.

Franz Joseph Haydn (1732-1809)
Symphonie no 80 en ré mineur Hob. 1 :80

Enfant au talent précoce, Joseph Haydn est remarqué à l’origine pour sa voix, mais il est remercié de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne dès que sa voix mue. Professeur de chant et musicien, compositeur et maître de chapelle, son ascension sociale le mènera chez le prince Esterhazy, pour qui il composera pendant trente ans. Considéré par certains musicologues comme un compositeur en avance sur son temps, Haydn aura remporté le difficile pari de briller au côté de Mozart, autant de son vivant que dans la postérité. La Symphonie no 80 en ré mineur date de 1784, année où Mozart rencontre Haydn. La différence d’âge entre les deux compositeurs ne semble pas les gêner.

Conférence avant-concert avec le maestro : 19 h 15

À la salle André-Mathieu
475, boul. de l’Avenir
Laval
(métro Montmorency)

Billetterie :

Guichet de la salle André-Mathieu (450) 667-2040
ou en ligne : www.salleandremathieu.com
ou
Via le Réseau admission : (514) 790-1245