Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

aida-2AIDA

de Giuseppe Verdi

Une ouverture de saison pharaonique

Extraits musicaux / Pub télé

L’Opéra de Montréal lance sa 37e saison avec l’opéra blockbuster de Giuseppe Verdi : Aida, œuvre monumentale nous transportant en Égypte antique. De l’éclat de la célébrissime «marche triomphale» au lyrisme des airs et ensembles, ce drame d’une intensité peu commune est servi par une distribution internationale. La mise en scène est confiée à François Racine, reconnu pour ses combinaisons d’esthétisme et de drame et pour son aisance à faire ressortir les multiples facettes de chaque personnage. Cette production de l’Opéra de Montréal est à l’affiche les 17, 20, 22 et 24 septembre 2016, à 19h30.

Un distribution internationale

La soprano russe Anna Markarova et le ténor bulgare Kamen Chanev incarnent les deux amants, Aida et Radamès. Dans le rôle d’Amneris, la fille du roi d’Égypte, on trouve la contralto russe Olesya Petrova. Les autres rôles sont tenus par le baryton bulgare Kiril Manolov en Amonasro, père d’Aida et roi des Éthiopiens, le Canadien Phillip Ens en Ramfis, le Biélorusse Anatoli Sivko en Roi d’Égypte; *Myriam Leblanc incarne la prêtresse et *Keven Geddes, le messager. Le Chœur de l’Opéra de Montréal, qui occupe un rôle principal dans Aida, est préparé par Claude Webster. Le chef américain Paul Nadler revient à la tête de l’Orchestre Métropolitain, après son succès dans Turandot en 2014. François Racine signe la mise en scène et NoëlleÉmilie Desbiens assure la chorégraphie. Les décors sont de Claude Girard et Bernard Uzan, les costumes de Claude Girard et les éclairages d’Éric W. Champoux. L’œuvre est chantée en italien avec surtitres français et anglais.

*Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

 L’histoire : amour ou patrie?

Aida, jeune éthiopienne esclave d’Amneris, la fille du roi d’Égypte, doit choisir entre son amour pour Radamès, le nouveau commandant de l’armée égyptienne, et sa loyauté envers son père, le roi des Éthiopiens, et son peuple, en guerre avec les Égyptiens. La jalousie d’Amneris, qui convoite aussi l’amour de Radamès, rend la situation encore plus épineuse. Pris dans un triangle amoureux et un triangle politique, le jeune couple survivra-t-il?

L’œuvre : « splendide de mise en scène »

En 1869, le Khédive d’Égypte demande à Verdi de composer un hymne en honneur de l’inauguration du Canal de Suez. Verdi décline, sous prétexte qu’il ne compose pas de musique occasionnelle. Pendant ce temps, à la recherche du sujet de son prochain opéra, il refuse les propositions de son éditeur Giulio Ricordi et de son ami Camille du Locle, imprésario et librettiste français. Aucun sujet ne semble le satisfaire. Le Khédive décide de réappliquer, cette fois-ci en lui demandant un opéra qui marquerait l’ouverture de la première maison d’opéra en Afrique, l’Opéra du Caire. L’égyptologue français Auguste Mariette invente alors un sujet inspiré de l’Égypte antique qu’il envoie à Du Locle en avril 1870, sans toutefois le signer. Du Locle présente le sujet à Verdi qui répond avec enthousiasme : il le décrit dans une lettre comme « splendide de mise en scène ». Verdi et Du Locle retravaillent le scénario qui sera mis en vers par le librettiste italien Antonio Ghislanzoni. Verdi s’implique dans la rédaction du livret et écrit de nombreuses lettres à Ghislanzoni où il lui expose sa vision dramatique de l’œuvre et ses idées par rapport à la versification de certaines scènes. Le déclenchement de la guerre franco-prussienne en juillet 1870 retarde la première de l’opéra, qui voit le jour le 24 décembre 1871 avec un succès retentissant.

La musique

Musicalement, Aida unit tradition et innovation de manière experte. Verdi emploie les conventions lyriques de l’opéra italien et y intègre une certaine couleur locale qui lui donne son exotisme, comme on peut le voir dans l’air d’Aida « O patria mia », accompagné d’un hautbois plaintif. L’opéra a aussi ceci de particulier qu’il comporte cinq duos traités chacun de manière unique. Dans une lettre à Ghislanzoni, Verdi parle de l’importance de ce qu’il appelle la « parole scénique », qui « sculpte et rend nette et évidente toute situation ». La religiosité et la puissance des chœurs d’Aida ont porté plusieurs personnes à les comparer au Requiem de Verdi, qu’il écrit peu après, en 1874. Cette œuvre monumentale nous transporte dans un autre monde, dans un passé lointain et imaginaire où les émotions sont bien réelles.

Opéra : Aida, de Giuseppe Verdi

Genre : opéra

Structure : 3 actes

Langue : en italien avec surtitres français et anglais

Livret : Antonio Ghislanzoni, d’après un scénario d’Auguste Mariette révisé par Camille du Locle

Création : Opéra du Caire, 24 décembre 1871

Production : Opéra de Montréal

Dernière présentation à l’Opéra de Montréal : mai 2006

PRÉOPERA – POUR PLONGER AU CŒUR DES ŒUVRES

Pour en savoir plus sur chacun des opéras à l’affiche, le musicologue Pierre Vachon offre, avant chaque représentation, une introduction à l’œuvre et à son contexte, illustrée d’extraits sonores. Au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, dès 18 h 30. Durée : 30 minutes. Gratuit pour les abonnés et 5 $ pour les non-abonnés (billets en vente à la billetterie de la Place des Arts les jours de représentation).

SEPTEMBRE À L’OPÉRA 

Concert gala

5e anniversaire de la Fondation du Choeur d’été de Montréal. Direction : Dany Wiseman.

Programme :  Deuxième symphonie, « Lobgesang », op. 52, de Mendelssohn, chœurs et airs d’opéras.

Invités : Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.

Date : 10 septembre, 19h30

Lieu : Église Immaculée-Conception de Montréal, 1855 Rue Rachel E, Montréal

Info

 NOUVEAU : la trousse coOpéra

L’Opéra de Montréal lance sa trousse coOpéra qui permet aux écoles primaires du Québec d’expérimenter, en temps condensé, le projet coOpéra. INFO : Pierre Vachon, pvachon@operademontreal.com ou 514.985.2222, poste 2237.

Partenaires

 HORS SÉRIE

Sorrow, de Colin Stetson, coproduit par Pop Montréal et l’Opéra de Montréal, et Weill x 5, avec Caroline Gélinas, mezzo-soprano, Martin Dubé, pianiste, dans une mise en scène d’Isabeau Proulx-Lemire

Date : vendredi 23 septembre, 20 h

Lieu : Fédération ukrainienne de Montréal

Info

PLACE A L’ART VOCAL

Pour une quatrième saison, l’Opéra de Montréal poursuit son association avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec pour présenter trois concerts-causeries gratuits autour de l’art vocal. Le premier événement aura lieu le vendredi 30 septembre à 19 h dans le cadre du Festival international de la littérature

Vendredi 30 septembre : librettistes d’un soir

Ils s’appellent Denys Arcand, Gilbert Turp, Evelyne de la Chenelière, Hélène Dorion et Charles Binamé. Ils se soumettent à un exercice peu commun : réécrire les paroles de leur air d’opéra favori. Le soir venu, en compagnie de Hélène Dorion, du musicologue Pierre Vachon et des chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, découvrez leur démarche et leur sensibilité, en entendant l’original et la nouvelle mouture!

Artistes invités : Hélène Dorion et les chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Animation : Pierre Vachon

Lieu : Auditorium de la Grande bibliothèque, métro Berri-UQAM

Durée : 90 minutes 

Suivez l’Opéra de Montréal

#aida #dongiovanni #dialoguesdescarmelites #anotherbrickinthewall #laboheme 

Opéra de Montréal | Saison 2016-2017 – 37e saison

Tous les opéras sont présentés en langue originelle, avec surtitres bilingues projetés au-dessus de la scène.

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts (PDA)

VERDI – Aida | 17, 20, 22, 24 septembre 2016 à 19 h 30

MOZART – Don Giovanni | 12, 15, 17, 19 novembre 2016 à 19 h 30

POULENC – Dialogues des carmélites | 28, 31 janvier, 2, 4 février 2017 à 19 h 30

BILODEAU – Another Brick In The Wall – L’opéra | 11, 14, 16, 18, 20, 22, 24 mars 2017 à 19 h 30 (Programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal)

PUCCINI – La bohème | 20, 23, 25, 27 mai 2017 à 19 h 30

Conception graphique de la campagne 2016-2017 de l’Opéra de Montréal : Brad

 Vente de Billets

Abonnement

à 4 / 5 opéras offert dès maintenant à partir de 169 $ et en vente jusqu’au 19 novembre 2016.

Billetterie de l’Opéra de Montréal uniquement : 514-985-2258  •  1 877 385-2222

Billets à la pièce

Billetterie de la Place des Arts : 514-842-2112 • 1 866 842-2112

À partir de 20 $ et en vente dès le 2 août 2016

Nouveautés cette saisonaida-2

  1. Forfait famille: un nouveau rendez-vous familial pour préparer le public de demain, animé par le charmant et curieux Théo de la chaîne Yoopa.
  2. Forfait Ma première fois: parce qu’on n’oublie jamais sa première fois… visite des coulisses, bouchées, spectacle…
  3. Série Flex: une série opéra sur mesure
  4. 30 ans et moins: à 50 % de rabais, toutes catégories
  5. Jeunes associés: cocktails, réseautage

Info : operademontreal.com/billets

Passez à l’acte ! vivez l’expérience opéra en ligne sur operademontreal.com

 L’Opéra de Montréal

Fondé en 1980 et basé à Montréal, l’Opéra de Montréal est la plus importante maison lyrique francophone en Amérique du Nord. L’an dernier, près de 50 000 spectateurs ont franchi les portes de l’Opéra de Montréal dirigé par son directeur général Pierre Dufour et son directeur artistique, Michel Beaulac. Sa saison comprend quatre opéras, un spectacle de l’Atelier lyrique et des activités de démocratisation. L’Opéra est un acteur de premier plan dans le développement économique, culturel et social puisque, chaque saison, il entretient des relations avec plus de 360 entreprises d’ici et embauche pas moins de 800 artistes et artisans. Près de 80 % des artistes qui s’y produisent sont Canadiens.